Le Diadème du Radjah de Ghonpore  –  H.O. Martinek  –  1914

Fiche générale

  • Titre original : The Rajah's Tiara
  • Numéro de film : 6813
  • Genre : Scène d’aventures policières
  • Production :Big-Ben Films
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :H.O. Martinek
  • Interprètes : James Carrew
    Jackson
    Ivy Montford
  • Scénario :L.C. MacBean

Production

  • Titre original : The Rajah's Tiara
  • Production :Big-Ben Films
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :H.O. Martinek
  • Scénario :L.C. MacBean
  • Interprètes :James Carrew
    Jackson
    Ivy Montford

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène d’aventures policières
  • Métrage : (865 m)
  • Code télégraphique : Allenare

RÉSUMÉ

La bande du “Doigt accusateur” a décidé de s’emparer à l’occasion d’un bal du diadème qu’offrit à Lady Searle le radjah de Ghonpore. Pour ce faire, ils enlèvent et s’assurent des services d’un jeune ingénieur chimiste Robert Heron. Cependant, lord Searle a besoin d’argent et il décide de voler le diadème de sa femme pour le vendre. Arnold, le chef des bandits voit le comte s’emparer du bijou. La comtesse fait appel, en vain, à la police. Furieux, Arnold envoie chercher Heron qui avec une machine à rayons X commence à rechercher le bijou. Cependant, le détective W. Creston qui soupçonne fortement le comte revient dans la maison et cherche lui aussi le bijou dans le bureau de lord Searle. En dessous, les bandits découvrent et la cachette et la main du détective qui, ayant lui aussi, trouvé la cachette, s’est saisi du diadème. Les bandits s’emparent du coffre, agrippent la main de Creston, l’enchaînent et prennent la fuite. Mais W. Creston de l’autre main tire des coups de feu qui alertent les domestiques. Un des bandits ainsi que le comte sont arrêtés.

En savoir plus

Sujet dans Scénario Arsenal

Sortie : Cinéma Pathé, Toulouse, 2 au 7.3.1915

Date de la publication électronique :01 December 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004