La Danse périlleuse  –  Eugène Illès  –  1914

Fiche générale

  • Titre original : Die Zirkusheldin
  • Numéro de film : 6835
  • Genre : Scène dramatique
  • Production :Literaria Films
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Eugène Illès
  • Interprètes : Tatiana Irrah (Elvira Esco)
    Alfons Serano(Rudolf)
    Alexander von Antalfy (George)
    (Rudolf)
    Alexander von Antalfy (George)
  • Scénario :Quedenfeld

Production

  • Titre original : Die Zirkusheldin
  • Production :Literaria Films
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Eugène Illès
  • Scénario :Quedenfeld
  • Interprètes :Tatiana Irrah (Elvira Esco)
    Alfons Serano(Rudolf)
    Alexander von Antalfy (George)
    (Rudolf)
    Alexander von Antalfy (George)

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène dramatique
  • Métrage : (970 m)
  • Code télégraphique : Altiero

RÉSUMÉ

Rudolf, le dompteur de lions et Elvira Esco, la fil de feriste, sont les propriétaires du Grand Cirque Impérial. Rudolf veut épouser Elvira pour son argent mais il a un rival en la personne de George le clown. Dorothy, la fille d’Elvira, qui déteste Rudolf, est aussi contre ce mariage. Cependant, en dépit des efforts de sa propriétaire, le cirque est en déficit. Elvira décide, pour sauver la situation, de présenter un nouveau numéro très dangereux : danser sur la corde raide au-dessus de la cage aux lions. L’annonce de ce spectacle périlleux empli le cirque. Mais, au moment où Elvira commence son périlleux exercice, elle aperçoit au-dessous d’elle Dorothy enserrée et comme écrasée par un serpent énorme et répugnant. Dorothy est sauvée mais reste choquée. Elvira reprend son numéro mais elle est soudain interrompue à nouveau par sa fille qui, dans son délire a quitté son lit et pénètre dans le cirque. Sa mère, en la voyant, perd cette fois l’équilibre et tombe dans la cage. Tout le monde se précipite à son secours, mais des semaines se passent avant qu’Elvira retrouve la santé et apparaisse à nouveau. Rudolf, voyant que ses plans ne peuvent se réaliser, se décide à fuir en emportant tout l’argent qu’il pourra. Mais Elvira, avertie par Dorothy, surgit et exige de Rudolf, s’il ne veut pas aller en prison, qu’il signe l’abandon de tous ses droits sur le cirque. Ainsi, Elvira peut envisager un futur heureux avec George.

En savoir plus

Sujet dans P.C.J., Londres, n° 44, 30.7.1914

Date de la publication électronique :01 December 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004