Le Secret du châtelain  –  Paul Garbagni  –  1914

Fiche générale

  • Numéro de film : 6910
  • Genre : Scène d’aventures policières
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Paul Garbagni
  • Interprètes : Henri Desfontaines (le comte de Mortain)
    Jean Signoret (Hugues
    son fils)
    Ginette Archambault (la belle-sœur)
    Irène Bordoni (la détective)
  • Scénario :Paul Garbagni

Production

  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Paul Garbagni
  • Scénario :Paul Garbagni
  • Interprètes :Henri Desfontaines (le comte de Mortain)
    Jean Signoret (Hugues
    son fils)
    Ginette Archambault (la belle-sœur)
    Irène Bordoni (la détective)

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène d’aventures policières
  • Métrage : (725 m)
  • Code télégraphique : Anguria

RÉSUMÉ

Le comte de Mortain est un homme âgé et quelque peu excentrique qui vit seul dans son château ancestral avec son fils et un seul serviteur. Une amie de longue date vient le voir accompagnée de sa fille Dora. Hugues, le fils du comte, tombe amoureux de la jeune fille. Lorsqu’il s’aperçoit de leur passion grandissante, le comte se met en colère et ne leur laisse aucun espoir à la stupéfaction de tous qui ne s’attendaient pas à une telle et incompréhensible attitude! Le jour suivant, Dora avait disparue. Le comte fait venir la fameuse détective Irène Bordoni. La tâche n’est pas aisée pour la jeune femme car bientôt un mystère succède à un autre. Tout d’abord, Irène, à la recherche d’indices, aperçoit le comte et son serviteur transporter en pleine nuit de volumineux paquets. Elle les suit et pénètre dans une cave puis, de là, par une porte dérobée, elle entre dans une pièce souterraine meublée élégamment avec sur une table des traces de repas. De sa cachette, elle voit un homme entre deux âges venir d’un appartement contigu, s’asseoir et se mettre à écrire. À un moment donné, l’homme se lève et retourne dans l’autre pièce. Profitant de cet instant, Irène place un cigare drogué sur la table. Revenu, l’homme allume le cigare et se met à fumer. Il est bientôt endormi. Alors, la détective sort de sa cachette et rapidement examine la lettre que l’homme était en train d’écrire. C’est un appel à “son frère, le comte” Elle apprend ainsi que l’homme est le frère du comte et qu’il est menacé d’arrestation pour avoir falsifié des documents diplomatiques. Mais ce n’est là que le début des mystères car une série d’incidents vont suivre. Tout d’abord, des livres sont jetés par l’embrasure d’une porte par une main inconnue et la mère de Dora voit une étrange figure de femme qui disparaît comme par magie. La détective alors tend un piège. Elle abandonne deux billets de banque imprégnés de parfum. Le comte fait réapparaître les deux billets mais ces derniers n’ont pas d’odeur. Irène, cependant, humant l’air découvre dans un coin de la pièce, cachée derrière un meuble, la mystérieuse femme dont l’apparition a effrayé Mme Irvine, la mère de Dora. Le comte avoue alors que cette femme est l’épouse de son frère et qu’elle est devenue folle lorsque ce dernier fut accusé de crime. Il l’a donc prise au château pour lui éviter les horreurs de l’asile. Peu après, la pauvre femme recouvre la raison en retrouvant son mari. Et Dora qu’elle avait enfermée dans son appartement secret est rendue à la liberté.

En savoir plus

Sujet dans P.W.B., Londres, n°16, 26.11.1914

Sortie : Omnia Pathé, Paris, 26.3 au 1.4.1915

Date de la publication électronique :21 July 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004