Les Lions de la comtesse  –  Georg Jacoby  –  1914

Fiche générale

  • Titre original : Die Filmprinzessin
  • Numéro de film : 6834
  • Genre : Scène dramatique
  • Production :Literaria Films
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Georg Jacoby
  • Interprètes : Aud Egede Nissen

Production

  • Titre original : Die Filmprinzessin
  • Production :Literaria Films
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Georg Jacoby
  • Interprètes :Aud Egede Nissen

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène dramatique
  • Métrage : (705 m)
  • Code télégraphique : Alticcio

RÉSUMÉ

La comtesse Danborg lit dans un journal un brillant article sur Alexandre Petersen, un célèbre acteur de cinéma. Elle lui demande par écrit si elle peut venir visiter le studio dans lequel il travaille. Petersen accepte et reçoit avec plaisir cette charmante et importante personne. La comtesse a le coup de foudre pour l’acteur. Celui-ci peu à peu devient également amoureux de la comtesse au point de délaisser sa fiancée. La comtesse entre-temps a écrit un scénario dramatique dans lequel figure des lions qu’elle garde chez elle dans une fosse. Dans ce drame, le rôle imparti à Petersen serait de descendre dans la fosse pour y récupérer un collier que sa partenaire dans le film aurait laissé tomber. Le cœur brisé par l’infidélité de Petersen, sa fiancée lui écrit de revenir vers elle ou de lui signifier clairement son désengagement. Au reçu de la lettre, Petersen se ressaisit et rejoint sa fiancée. Au bout de quelques temps, la comtesse ne recevant plus aucune visite de son acteur bien aimé, soupçonne la vérité puis, ses soupçons confirmés, décide de se venger. Pour ce faire, elle demande à Petersen de venir pour filmer la fin de l’étrange drame animal qu’elle a écrit. Petersen consent. Lorsque le moment suprême arrive et que Petersen, pour les besoins du scénario, soit descendu au milieu des animaux sauvages, la comtesse coupe la corde et abandonne le malheureux au fond de la fosse. L’acteur réussit cependant à escalader les parois et à s’échapper sain et sauf non sans avoir été blessé. Quelques jours plus tard, la comtesse reçoit une invitation à venir voir son drame projeté sur un écran. Elle s’y rend, conduite par une curiosité morbide. Mais quelle n’est pas sa stupéfaction et son horreur lorsqu’elle s’aperçoit que l’opérateur au lieu de prendre la scène qu’elle espérait s’était tourné vers elle et ainsi révèle à tous sa tentative de meurtre. Éperdue, elle se précipite chez elle et là, après avoir hésité un instant, se précipite dans la fosse, choisissant une mort horrible au déshonneur.

En savoir plus

Sujet dans P.W.B., Londres, n°17, 3.12.1914

Date de la publication électronique :10 November 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004