Béatrix Cenci  –  Albert Capellani  –  1908

Fiche générale

Affiche
  • Numéro de film : 2224
  • Genre : Scènes dramatiques
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Albert Capellani
  • Scénario :D’après Giuseppe Rota

Production

  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Albert Capellani
  • Scénario :D’après Giuseppe Rota

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scènes dramatiques
  • Métrage : 225 m ; 738.0 f.
  • Code télégraphique : Encens

RÉSUMÉ

Ce film est l’illustration de l’histoire de Béatrice Cenci, cette jeune femme qui conçut le plan de tuer son tuteur : cela se passait à Rome en 1599. Francesco Cenci est un homme extrêmement dur et méchant à l’égard de sa pupille. Il l’aime mais elle ne veut rien entendre car elle a déjà un homme dans son cœur du nom de Guido. Elle écrit à ce dernier une lettre dans laquelle elle lui demande de venir à la tour du château d’où elle lui lancera une corde pour qu’il puisse parvenir jusqu’à elle. Ils imagi­nent un plan pour un assassinat abominable. Pendant que Guido part à la recherche de deux bandits, elle verse un narcotique dans la boisson du vieil homme qui se retire dans sa chambre et s’endort. Le jeune homme revient avec deux hommes. Ils pénètrent dans la chambre du tuteur et lui plongent un poignard dans le cœur. Ils jettent ensuite le corps par la fenêtre et s’enfuient. Mais quelques serviteurs qui ont entendu du bruit sortent du château et trouvent le corps de leur maître qui gît sous la fenêtre. Ils se mettent immédiatement à la poursuite des meurtriers et les découvrent dans un lieu retiré dans les bois. Ils tuent Guido et un des ses complices mais font grâce à l’autre ruffian qui leur promet de leur révéler le secret du complot. Ils le ramènent au château et là, le confrontent avec Béatrice qui, courbée sur le corps, est apparemment douloureusement atteinte. Le complice l’accuse d’être l’instigatrice du meurtre et elle est mise en prison. Dans sa prison et soumise à la torture, elle n’a de cesse de proclamer son innocence mais mise en présence du corps de son amant, elle voit tout ce qu’elle a perdu et confesse son crime. Elle est condamnée à mourir sur l’échafaud.

En savoir plus

Compte rendu  : M.P.W., 20.6.1908

Sortie  : Artistic Cinéma, Paris, juin 1908

Sources S. Dalton : Catalogue Pathé Des Années 1896 À 1914 (1907-1909), by Henri Bousquet |p 093-094

Date de la publication électronique :13 October 2008
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004