Pour maigrir  –  1915

Fiche générale

  • Numéro de film : 7137
  • Genre : Scène comique
  • Production :Pathé frères
  • Marque Pathé :Thalie
  • Édition : Pathé frères
  • Interprètes : Ambroise Girier

Production

  • Production :Pathé frères
  • Marque Pathé :Thalie
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Interprètes :Ambroise Girier

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène comique
  • Métrage : (325 m)

RÉSUMÉ

Alexandre est très excité, en effet, sa belle-mère a promis de lui offrir une voiture automobile et maintenant il pense que son ambition d’en posséder une va être satisfaite car ce matin il a lu qu’une voiture est justement en vente. C’est une superbe occasion, quasiment neuve au prix de seulement 1 000 francs. Il montre cette intéressante publicité à sa femme et tous les deux vont rendre visite à la vieille dame et lui rappellent sa promesse mais celle-ci, capricieuse, déclare ne pas se souvenir. Elle insiste sur le fait que ce cher Alexandre est trop gros pour conduire une automobile, qu’il maigrisse et elle consentira peut-être à honorer sa promesse. Alexandre, désappointé mais non découragé va demande son avis à un ami. Ce dernier lui déclare que pour maigrir rien de tel que la danse. Il lui recommande comme professeur une danseuse de ballet et écrit son adresse sur la manchette de chemise d’Alexandre. Belle-maman qui a des yeux de furet voit l’adresse sur la manchette. Soupçonneuse, elle suit son beau fils lorsque ce dernier va prendre sa première leçon. Au milieu de cette leçon, Alexandre aperçoit par la fenêtre sa “bête noire” en train de les épier. Il se cache dans une armoire tandis que le professeur reçoit la vieille dame. Cette dernière prétend qu’elle est venue pour prendre des leçons mais au bout d’une heure elle s’en va désappointée. Elle retourne voir sa fille et lui dit ses soupçons. Et, lorsque Alexandre rentre à la maison, il est assez rudement reçu. Mais il a tout prévu. Avant de revenir, il a acheté à un magasin situé à la même adresse une paire de bas pour la belle-maman qui souffre des jambes et il lui remet ce cadeau à sa grande stupéfaction. Alors, belle-maman accepte enfin d’acheter la fameuse automobile.

En savoir plus

Sujet dans P.W.B., Londres, n° 45, 10.6.1915

Date de la publication électronique :27 July 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, De Pathé frères à Pathé Cinéma (1915-1927), Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004