Rigadin et la lettre compromettante  –  Georges Monca  –  1915

Fiche générale

Affiche
  • Numéro de film : 7162
  • Genre : Scène comique
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Georges Monca
  • Interprètes : Prince (Rigadin)
  • Scénario :S. Lunet

Production

  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Georges Monca
  • Scénario :S. Lunet
  • Interprètes :Prince (Rigadin)

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène comique
  • Métrage : (345 m)

RÉSUMÉ

Rigadin, à la recherche d’une jeune, jolie et riche héritière suit les avis d’un ami qui lui a écrit qu’il pouvait aller demander la main d’une certaine demoiselle Stiffneck. Mais il a une liaison avec Mme Velmont. Il tente alors de cesser toutes relations avec cette dame mais Mme Velmont, avec le sourire, ne veut rien entendre. Rigadin emploie alors les grands moyens et lui expédie un télégramme lui disant qu’il est appelé à l’autre bout du monde et que par conséquent il est obligé de rompre. Au reçu de ce câble, Mme Velmont court chez Rigadin et, ne le trouvant pas, décide de l’attendre. Pendant ce temps, Rigadin a été admis chez les Stiffneck. Or, en attendant Rigadin, Mme Velmont trouve la fameuse lettre écrite par l’ami. Elle ne dit rien et lorsque Rigadin arrive, elle accepte de rompre en souriant. Mais de retour chez elle, elle écrit à Mlle Stiffneck en lui joignant l’original de la fameuse lettre. Et, lorsque Rigadin se présente chez sa future fiancée, il est accueilli très froidement par le futur beau-père “à figure de babouin” qui lui dit que sa fille cet ange à figure de “cochon d’inde” n’est pas pour lui ! Rigadin qui devine d’où vient le coup se précipite chez Mme Velmont et la trouve en présence du papa à “figure de babouin” !

En savoir plus

Sujet dans P.W.B., Londres, n° 45, 10.6.1915

Sortie : Tivoli Cinéma, Paris, 27.8.au 2.9.1915

Note : La vision d’une copie conservée indique une autre fin : Mme Velmont est seule et signifie à Rigadin qu’il n’y a plus rien entre eux. Mais Rigadin joue le grand jeu, se met à genoux en pleurant et il est pardonné.

Date de la publication électronique :28 July 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, De Pathé frères à Pathé Cinéma (1915-1927), Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004