L'Enigme du château   –  1916

Fiche générale

  • Numéro de film : 7526
  • Genre : Scène dramatique
  • Production :Stella Films
  • Édition : Pathé frères
  • Interprètes : Jacques Volnys (René Kervan)
    Charles Keppens (Denis Kervan)
    Ferrucio Biancini (Jacques Kervan)
    Jean Peyrière (Paul Fortier)
    Yvonne Mario (Yvonne Fortier)
    Madeleine Ramey (Madeleine Kervan)

Production

  • Production :Stella Films
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Interprètes :Jacques Volnys (René Kervan)
    Charles Keppens (Denis Kervan)
    Ferrucio Biancini (Jacques Kervan)
    Jean Peyrière (Paul Fortier)
    Yvonne Mario (Yvonne Fortier)
    Madeleine Ramey (Madeleine Kervan)

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène dramatique
  • Métrage : (1 230 m)

RÉSUMÉ

Denis Kervan et son frère René maintiennent dans un état de faiblesse Jacques Kervan. Une jeune institutrice venue pour donner des leçons à la petite fille de la famille est intriguée par l’atmosphère de mystère et de suspicion de la vie au château. Elle découvre vite l’éloignement et même l’enfermement dans lequel les deux frères tiennent un jeune homme. Elle écrit à son frère et celui-ci a vite fait de découvrir la vérité : par un trou minuscule, on fait inhaler au jeune homme un gaz mortel. Mais les deux frères interviennent, armés, Paul Fortier riposte et tue les deux hommes. La mère alors connaît toute la vérité.

En savoir plus

Sujet d’après vision

Annoncé dans Ciné-Journal, n° 344/40, 18.3.1916

Sorties : Pathé Palace Cinéma, Paris, 24 au 30.3.1916

Théâtre Omnia, Rouen, 24 au 30.5.1916

Note : H. de Reusse dans Hebdo-Film, n° 2 du 11.3.1916 en rendait compte ainsi : Que diable est-on allé chercher là ? Quel curieux enchevêtrement de situations anormales : cette jeune fille qui se mêle de ce qui ne la regarde pas ; cette mère veule qui ne s’aperçoit même pas qu’on lui empoisonne son gamin, ce monsieur qui, sans autre mandat que celui qu’il puise dans sa pitié, opère avec effraction un enlèvement dans une maison dont il zigouille tranquillement les crapules de propriétaires… Je sais bien que pour sa punition, il épouse une riche gamine de quatorze ans environ. Mais au point de vue strictement légal n’est-ce pas encore une aggravation de son cas ?

Date de la publication électronique :27 August 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, De Pathé frères à Pathé Cinéma (1915-1927), Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004