Télégraphie sans fil  –  George Fitzmaurice  –  1916

Fiche générale

  • Titre original : Via Wireless
  • Numéro de film : 7596
  • Genre : Scène dramatique
  • Production :Le Coq d’Or
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :George Fitzmaurice
  • Interprètes : Gail Kane
    Bruce McRae
    Brandon Hurst (Pinkney)
    Paul McAllister (Marsh)
    Harry Weaver (Durant)
  • Scénario :Ouida Bergère d’après la pièce homonyme de Winchell Smith et Paul Armstrong (New York 1908)

Production

  • Titre original : Via Wireless
  • Production :Le Coq d’Or
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :George Fitzmaurice
  • Scénario :Ouida Bergère d’après la pièce homonyme de Winchell Smith et Paul Armstrong (New York 1908)
  • Interprètes :Gail Kane
    Bruce McRae
    Brandon Hurst (Pinkney)
    Paul McAllister (Marsh)
    Harry Weaver (Durant)

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène dramatique
  • Métrage : (1 440 m)

RÉSUMÉ

Marsh, un dessinateur dans l’usine d’armement de John Durant est escroqué par Edward Pinkney le directeur de l’usine qui encaisse les bénéfices de la vente du fusil de Marsh qui est un grand succès. Pinkney est amoureux de Frances Durant mais il a un rival plus heureux en la personne du lieutenant Sommers de la marine américaine. Sommers a également inventé un fusil et il en a remis les plans pour son lancement à la Durant Iron Works. Il est assez heureux de soustraire les bénéfices du fusil de Marsh des mains de Pinkney. Ce dernier, furieux, fait en sorte que l’invention de Sommers soit un échec lors de sa fabrication. Ainsi, il peut calomnier Sommers auprès de Frances et de son père. Frances, malgré son amour pour Sommers, décide de ne plus le revoir. Elle part peu après avec sa mère et Pinkney sur le yacht des Durant pour une croisière en Turquie. Pinkney insiste auprès de Frances et avec le soutien du vieux Durant obtient de la jeune fille une promesse de mariage. Le bateau heurte une mine. Dans l’affolement général, Frances est enfermée dans le poste de T.S.F. L’eau arrive et, n’ayant aucune sortie de secours, elle envoie un S.O.S. comme le lui a appris Sommers. Celui-ci qui croise aux alentours pour assurer la protection des intérêts américains réussit l’exploit de la sauver. Et après quelques autres complications, tout se termine bien.

En savoir plus

Sujet dans le Bulletin Pathé, New-York, n° 24, 10.9.1915 et dans M.P.W., vol 25, n° 11, 11.9.1915

Annoncé dans Ciné-Journal, n° 352/48, 13.5.1916

Sortie : Omnia Pathé, Paris, 26.5 au 1.6.1916

Date de la publication électronique :28 August 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, De Pathé frères à Pathé Cinéma (1915-1927), Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004