L'Affaire des trois nations   –  Arnold Daly  –  1916

Fiche générale

  • Titre original : An affair of three nations
  • Numéro de film : 7624
  • Genre : Scène d’aventures policières
  • Production :Le Coq d’Or
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Arnold Daly
  • Interprètes : Arnold Daly (James Norton)
    Sheldon Lewis (docteur Morse)
    Charles Krauss(Drevenoff)
    Louise Rutter (Stella Morse)
    Doris Mitchell (Nanon Sergine)
    William Harrigan (Phillip Warwick)
    Charles Laite (Pendleton)
    Geoffrey Stein (Okin)...
  • Scénario :Arnold Daly et Millas d’après le livre Ashton-Kirk Investigator de John Thomas McIntyre (Philadelphie 1910)

Production

  • Titre original : An affair of three nations
  • Production :Le Coq d’Or
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Arnold Daly
  • Scénario :Arnold Daly et Millas d’après le livre Ashton-Kirk Investigator de John Thomas McIntyre (Philadelphie 1910)
  • Interprètes :Arnold Daly (James Norton)
    Sheldon Lewis (docteur Morse)
    Charles Krauss(Drevenoff)
    Louise Rutter (Stella Morse)
    Doris Mitchell (Nanon Sergine)
    William Harrigan (Phillip Warwick)
    Charles Laite (Pendleton)
    Geoffrey Stein (Okin)
    Martin Sabine (Karowski)
    George Melville (Humadi)

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène d’aventures policières
  • Métrage : (1 285 m)

RÉSUMÉ

Le détective James Norton est appelé par Stella Morse, la fille du docteur Morse, très inquiète sur la sécurité de son père, depuis que celui-ci est sollicité par un visiteur aux allures inquiétantes. Des dessins mystérieux puis un revolver parvenaient on ne savait d’où sur le bureau du docteur. Le jour de l’arrivée du détective fut marqué par l’assassinat du docteur tué par une balle provenant du fameux revolver. Le détective fouilla la maison et trouva sur la poignée d’un tiroir un caillot de sang ; il constata à l’aide d’un microscope que ce sang contenait les germes de la fièvre paludéenne dont souffrait Drevenoff, le jardinier. Dans le tiroir, il découvrit les dessins qu’il reconnu être les emblèmes religieux représentant un scapulaire, tracé à coup sûr par la main d’un Oriental. En surveillant Drevenoff, Morton trouva la piste de deux Chinois qui rôdaient dans la maison et qui s’étaient installés dans un cottage voisin. Morse devait donc posséder un secret. Morton apprit par une de ses relations qu’un certain Drevenoff avait été ministre russe à Washington. Durant son passage, un traité secret d’alliance entre les États-Unis et la Russie avait été conclu. Ce traité avait été volé par le fils Drevenoff mais le ministre avait réussi à lui reprendre le précieux document. Le ministre avait été envoyé en Mandchourie lors de la guerre russo-japonaise et était semble-t-il, mort là-bas. Mais Morton apprit également que le docteur Morse était chirurgien à l’ambulance où avait été transporté Drevenoff. Celui-ci lui avait alors confié un scapulaire. Morton commençait à entrevoir la vérité : dans ce scapulaire était caché le traité secret. L’attitude de Sergine la femme de charge, avait suggéré au détective quelques soupçons. Elle finit par avouer que le docteur avait été tué accidentellement pendant une querelle à propos justement du fameux scapulaire dans l’intérieur duquel Morton trouva en effet le fameux traité.

En savoir plus

Sujet dans Pathé Journal, n° 2 et dans le Bulletin Pathé, New-York, n° 29, 18.10.1915

Annoncé dans Ciné-Journal, n° 356/52, 10.6.1916

Sortie : Omnia Pathé, Paris, 23 au 29.6.1916

Date de la publication électronique :31 août 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, De Pathé frères à Pathé Cinéma (1915-1927), Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004