Papa Hulin  –  Henry Krauss  –  1916

Fiche générale

Affiche
  • Numéro de film : 7635
  • Genre : Comédie dramatique
  • Production :Société cinématographique des auteurs et gens de lettres (SCAGL)
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Henry Krauss
  • Interprètes : Henry Krauss
    (Papa Hulin) Henri Bosc
    Philippe Garnier
    Louise Colliney
    (Lucienne Gérard)
    Renée Bartout (Adrienne)
  • Scénario :Frontignan

Production

  • Production :Société cinématographique des auteurs et gens de lettres (SCAGL)
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Henry Krauss
  • Scénario :Frontignan
  • Interprètes :Henry Krauss
    (Papa Hulin) Henri Bosc
    Philippe Garnier
    Louise Colliney
    (Lucienne Gérard)
    Renée Bartout (Adrienne)

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Comédie dramatique
  • Métrage : (980 m)

RÉSUMÉ

Le lieutenant de vaisseau de Vailly a promis le mariage à une charmante jeune fille, Lucienne Gérard. Les parents du jeune homme s’opposent à une union qu’ils considèrent comme une mésalliance. Le lieutenant, très épris, outrepasse la volonté de ses parents et, un an plus tard, Lucienne, qui va être mère, vient de l’avouer à son mari lorsque l’ordre arrive à l’officier d’aller prendre la direction d’une mission en Indo-Chine. Lucienne, désespérée, semble pressentir un triste dénouement et, en effet, quelques mois plus tard, elle meurt en mettant au monde une petite fille, que le statuaire Hulin, parrain de la défunte, se charge d’élever. L’enfant grandit ainsi entre une vieille domestique un peu maniaque et Papa Hulin. Papa Hulin a reçu par les journaux la nouvelle que la mission de Vailly est perdue. Le comte et la comtesse de Vailly, de leur côté, ont eu connaissance de la mort de leur fils. Ils ont reçu de lui une lettre émouvante, où il les supplie d’oublier leurs griefs et d’accueillir auprès d’eux son enfant. Un jour, Papa Hulin reçoit leur visite. Mais apprenant quel est leur but, il se révolte. Hulin, pendant plusieurs jours, demeure en proie à sa colère et à son chagrin. Mais un jour, il se résout au sacrifice et conduit jusqu’à l’hôtel des Vailly, l’enfant qui ne pense qu’à une séparation momentanée. Dans le somptueux hôtel de la place des Vosges, Adrienne regrette l’impasse Girardon et son papa Hulin. Revoir Papa Hulin ! Adrienne ne songe plus qu’à cela. Déjà, elle a tenté de s’évader pour le rejoindre. Mais depuis, la surveillance s’est resserrée plus étroitement autour d’elle. Le départ de la petite fille a laissé Papa Hulin incapable de réagir contre son chagrin. Sa santé a décliné. Et un jour qu’il était sorti pour apercevoir l’enfant dans un jardin public, il est frappé de congestion. Dans l’hôpital où on le transporte, le docteur qui le soigne se trouve être le médecin et ami de la famille de Vailly. Mis au courant de la fugue de la petite Adrienne et de sa grande affection pour Papa Hulin, il entreprend de plaider sa cause. Entre braves gens tout s’arrange. Derrière l’hôtel de Vailly se trouve un pavillon inoccupé : Papa Hulin en fera son atelier et il vivra heureux désormais auprès de sa petite fille d’adoption.

En savoir plus

Sujet dans Programme du Cinéma Castillet, Perpignan, 26.12.1916

Annoncé dans Ciné-Journal, n° 357/53, 17.6.1916

Sortie : Omnia Pathé, Paris, 30.6 au 6.7.1916

  • Localisation des copies : Copie conservée chez Pathé.
Date de la publication électronique :21 January 2010
Sources :
  • Henri Bousquet, De Pathé frères à Pathé Cinéma (1915-1927), Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004