Fille d’artiste  –  Camille de Morlhon  –  1916

Fiche générale

  • Numéro de film : 7719
  • Genre : Scène dramatique
  • Production :Pathé frères
  • Marque Pathé :Films Valetta
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Camille de Morlhon
  • Interprètes : Marise Dauvray (Raymonde Dartigue)
    Émile Keppens (Dartigue)
    Jean Garat (Yves Maillard)
    la petite Lucrèce Carraguel (Simone)
  • Scénario :Camille de Morlhon

Production

  • Production :Pathé frères
  • Marque Pathé :Films Valetta
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Camille de Morlhon
  • Scénario :Camille de Morlhon
  • Interprètes :Marise Dauvray (Raymonde Dartigue)
    Émile Keppens (Dartigue)
    Jean Garat (Yves Maillard)
    la petite Lucrèce Carraguel (Simone)

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène dramatique
  • Métrage : (1 005 m)

RÉSUMÉ

Jean Dartigue est un obscur compositeur de musique qui, pour survivre, lui, sa femme et sa fille, est obligé de chanter dans les cours avec sa femme Marthe. Un jour que Marthe est au lavoir, Simone, sa petite fille, va jouer près de la rivière. Elle tombe à l’eau et elle est sauvée par un ouvrier électricien Yves Maillard. Peu à peu, Yves les revoit toutes les deux assez souvent. Elles décident de fuir avec l’aide d’Yves mais Dartigue s’en aperçoit. Alors, il enferme l’enfant et menace la mère : Si tu pars, tu ne verras plus l’enfant. La dure vie continue. Marthe tente de briser ce lien. Elle réussit à s’enfuir avec l’enfant qu’elle met en pension chez de braves gens. Mais cette fuite est encore une fois inutile. Le mari l’oblige à revenir au foyer en se saisissant de l’enfant. Grâce à la voix de Marthe, la fortune sourit enfin à Dartigue mais un jour Simone aperçoit Maillard et s’empresse de le rejoindre. Marthe, outrée des propos d’un homme, lui fait une réflexion. La vengeance de Dartigue est dure. Il met l’enfant en pension où elle est en butte au mépris des autres pensionnaires puisqu’elle est la fille d’une “chanteuse des rues”. L’enfant s’évade et va retrouver Maillard. Et peu après, grâce à Maillard, un jugement rend l’enfant à sa mère. Et alors qu’ils sont tous les trois réunis, Simone dit à Maillard : Pourquoi tu ne restes pas avec maman et moi ? Et Yves, avec le consentement ému de Marthe, y consent bien volontiers.

En savoir plus

Sujet d’après découpage du film (collection É. Le Roy)

Annoncé dans Ciné-Journal, n° 367/63, 26.8.1916

Sortie : Omnia Pathé, Paris, 15 au 21.9.1916

Date de la publication électronique :01 September 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, De Pathé frères à Pathé Cinéma (1915-1927), Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004