Max et l’espion  –  Max Linder  –  1916

Fiche générale

  • Numéro de film : 7738
  • Genre : Scène comique
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Max Linder
  • Interprètes : Max Linder
  • Scénario :Max Linder

Production

  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Max Linder
  • Scénario :Max Linder
  • Interprètes :Max Linder

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène comique
  • Métrage : (590 m)

RÉSUMÉ

Max, après avoir brillamment combattu en première ligne et reçu une glorieuse blessure, est condamné à un repos forcé. Mais il ne veut pas rester inactif. Les manœuvres occultes des espions le révoltent et il s’est mis à la disposition du gouvernement pour les démasquer. Le problème se pose ainsi : pourquoi tant de bateaux sortant du port sont-ils torpillés ? Parce que des signaux venant de terre sont faits aux sous-marins ennemis. Il s’agit de découvrir ces signaux, d’arrêter la main qui les envoie. Max part en automobile le nez au vent, flairant une piste et tombe en arrêt devant un feu qui brille sur la côte. Il s’apprête à le détruire lorsqu’une main armée apparaît au-dessus d’un rocher. Max est brave, mais il est prudent, il se retranche derrière un autre rocher et fait inopinément la rencontre d’une délicieuse bergère au milieu de ses moutons. Du coup, il oublie sa mission pour cette jolie fleur sauvage. Les bateaux courraient grand risque de continuer à être torpillés si un vieux pâtre pittoresque ne conseillait la jeune bergère. Comment, toi, une patriote, tu te laisses courtiser par un jeune homme qui n’est pas soldat ! Le reproche produit son effet. La bergère éconduit son amoureux qui, rappelé au sentiment de son devoir, reprend sa tâche interrompue. Les allures suspectes du vieux berger induisent Max à le suivre et il découvre ainsi le repaire de toute la bande. Pour les empêcher d’agir, Max déploie un véritable génie et arrive à déjouer leurs plans au prix des plus périlleux efforts. Ayant jeté par-dessus les créneaux d’une tour le berger espion, il reprend paisiblement le fil de son idylle champêtre.

En savoir plus

Sujet dans Pathé Journal, n° 25

Annoncé dans Ciné-Journal, n° 378/74, 11.11.1916

Date de la publication électronique :01 September 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, De Pathé frères à Pathé Cinéma (1915-1927), Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004