Loin du foyer  –  Williams Bates  –  1917

Fiche générale

  • Numéro de film : 7916
  • Genre : Scène dramatique
  • Production :Pathé frères
  • Édition : Consortium Pathé
  • Réalisateur :Williams Bates
  • Interprètes : Pierre Bressol (Richard Campbell)
    Paul Hubert (Mario)
    Fabien Haziza
    André Lefaur
    Andrée Divonne (Mary)
    Andrée de Chauveron (Colette Leblanc)
  • Scénario :Pierre Bressol d’après The Open house de Williams Bates

Production

  • Production :Pathé frères
  • Édition : Consortium Pathé

Fiche artistique

  • Réalisateur :Williams Bates
  • Scénario :Pierre Bressol d’après The Open house de Williams Bates
  • Interprètes :Pierre Bressol (Richard Campbell)
    Paul Hubert (Mario)
    Fabien Haziza
    André Lefaur
    Andrée Divonne (Mary)
    Andrée de Chauveron (Colette Leblanc)

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène dramatique
  • Métrage : (1 015 m)

RÉSUMÉ

Richard Campbell, veuf depuis deux années et père de deux adorables enfants, reçoit un jour la nouvelle que ses plantations d’Oujda courent un risque sérieux. Colette Leblanc, parente de sa défunte femme, remplace auprès des enfants la maman disparue. Elle est douce, un peu énigmatique. Avant de partir, il décide de l’épouser. Mais Colette a le coup de foudre pour un ténor famélique, un raté, fier comme un paon et adoré des femmes. Colette, sans volonté, devient la proie de ce bellâtre. À peine Campbel est-il parti, tranquille sur la sécurité de son foyer que celle qui en est la gardienne le déshonore en y introduisant son amant. Quelques mois s’écoulent. Les enfants sont livrés à eux-mêmes. Campbel revient à l’improviste, désireux de faire une surprise à ses enfants et à celle qu’il considère comme leur mère. Il trouve les deux enfants jouant à un jeu bizarre dans un coin du parc. À quel jeu jouez-vous leur demande leur père et la petite fille répond naïvement : À Colette et au Monsieur qui vient la voir Vivement affecté par cette trahison, Campbel va chercher le repos dans un village des Alpes. Colette se réfugie auprès de son amant. Mais comme la vogue du ténor a été éphémère, sa famille les Fioravanti constituent une troupe de forains. C’est ainsi que la tournée vient à passer un jour dans le village des Alpes où Campbel villégiature. Ses enfants ont ce jour-là édifié un bonhomme de neige. Le lendemain quelle n’est pas leur surprise de trouver à sa place une fillette endormie. Les enfants vont chercher leur père qui reconnaît en la dormeuse la petite Mary, une cousine du ténor. Lasse des mauvais traitements dont elle était l’objet, la jeune fille s’est enfuie. Elle tiendra auprès des enfants de Campbel, le rôle que Colette n’a pas su mériter.

En savoir plus

Sujet dans Pathé Journal, n° 52

Annoncé dans Ciné-Journal, n° 403/99, 5.5.1917

Sortie : Omnia Pathé, Paris, 8 au 14.6.1917

Date de la publication électronique :03 septembre 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, De Pathé frères à Pathé Cinéma (1915-1927), Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004