La Coupe d’amertume  –  Maurice Fleury  –  1917

Fiche générale

  • Numéro de film : 7926
  • Genre : Scène dramatique
  • Production :Société cinématographique des auteurs et gens de lettres (SCAGL)
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Maurice Fleury
  • Interprètes : Fernand Godeau
    André Lefaur
    Andrée Pascal (Simone)
    Maud Gauthier (Micheline)
  • Scénario :Daniel Riche

Production

  • Production :Société cinématographique des auteurs et gens de lettres (SCAGL)
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Maurice Fleury
  • Scénario :Daniel Riche
  • Interprètes :Fernand Godeau
    André Lefaur
    Andrée Pascal (Simone)
    Maud Gauthier (Micheline)

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène dramatique
  • Métrage : (1 130 m)

RÉSUMÉ

Le capitaine au long cours Brachini, resté veuf avec une grande fille, a épousé en secondes noces Micheline, coquette et dépensière, qui supporte mal la présence de sa belle-fille Simone laquelle adore son père et souffre de l’intrusion de l’étrangère au foyer. Le capitaine est obligé de s’absenter. Simone, pour se libérer prie son amie Alice de la faire entrer dans la banque Joel, où elle est employée. Le fondé de pouvoir Jacques Fernoux la prend à son service et bientôt, s’intéresse à elle. Pendant ce temps, Micheline demande au jeu les ressources que la situation de son mari ne peut lui offrir. Elle rencontre son frère de lait Alfred Dutilloy. Ce dernier, complètement décavé cherche à épouser une jeune fille de bonne conduite. Micheline pense à Simone. Simone accepte celui qui s’offre à elle. Mais le jour du mariage, Alfred Dutilloy disparaît. Il a touché la forte somme et va la manger avec sa petite amie Florise. Un mois plus tard, lors d’une nouvelle absence du capitaine, Simone est hospitalisée dans une maison de santé sur l’ordre de sa belle-mère. Jacques Fernoux lui offre d’aller s’installer, avec Alice, dans sa villa inoccupée du Vésinet. Sur ces entrefaites, le parrain de Simone revient d’Amérique, fortune faite. Il envoie un chèque de 100 000 francs qui est intercepté par Micheline qui avise Alfred. Ce dernier vient réclamer sa femme. Il est chassé par Fernoux. Mais Dutilloy la fait enlever clandestinement. L’arrivée du parrain dénoue la situation. Convaincu d’avoir, de complicité avec Micheline, détourné le chèque, Dutilloy est invité à accepter le divorce, tandis que Micheline est chassée de la maison familiale.

En savoir plus

Sujet dans Pathé Journal, n° 55

Annoncé dans Ciné-Journal, n° 406/102, 26.5.1917

Sortie : Omnia Pathé, Paris, 29.6 au 5.7.1917

Date de la publication électronique :03 September 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, De Pathé frères à Pathé Cinéma (1915-1927), Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004