Le Marchand de poison  –  George Fitzmaurice  –  1917

Fiche générale

  • Titre original : Big Jim Garrity
  • Numéro de film : 7954
  • Genre : Scène dramatique
  • Production :Le Coq d’Or
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :George Fitzmaurice
  • Interprètes : Eleanore Woodruff (Sylvia)
    Robert Edeson (Hudson)
    Earl Harbaugh (Dawson)
    Lyster Chambers (Malone)
    Charles Compton
    Carleton Macey
  • Scénario :Ouida Bergère d’après la pièce homonyme de Owen Davis (N.Y. 1914)

Production

  • Titre original : Big Jim Garrity
  • Production :Le Coq d’Or
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :George Fitzmaurice
  • Scénario :Ouida Bergère d’après la pièce homonyme de Owen Davis (N.Y. 1914)
  • Interprètes :Eleanore Woodruff (Sylvia)
    Robert Edeson (Hudson)
    Earl Harbaugh (Dawson)
    Lyster Chambers (Malone)
    Charles Compton
    Carleton Macey

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène dramatique
  • Métrage : (1 265 m)

RÉSUMÉ

Hudson dirige une exploitation minière dont le propriétaire, Robert Malone ne tarde pas à mourir. L’héritier légitime de Malone est le docteur Hugh qui est un trafiquant de drogue. Le vieux Malone, soupçonnant son neveu, a fait un testament provisoire par lequel il lègue sa mine et sa fortune à Richard Hudson, à charge pour ce dernier de servir à Hugh une rente mensuelle. Hugh n’héritera que si Hudson vient à mourir avant lui. Cette disposition testamentaire inspire à Malone un projet criminel. Il attire, avec la complicité d’un jeune ingénieur Craigen, Hudson dans la mine et inonde les galeries. Grâce à la présence d’esprit de Hudson, le plan échoue. Pendant ce temps, Craigen tente de forcer le secrétaire de Hudson mais Hugh le surprend et dans la lutte tue Craigen. Un ancien contremaître congédié, Dawson, a vu la scène mais par haine de Hudson aide Hugh à accuser Hudson de meurtre. Ce dernier est condamné à 20 ans de travaux forcés. Il s’évade du bagne et bientôt, grâce à son énergie, reconquiert au loin une nouvelle fortune. Puis il vient à New York où Hugh et Dawson dilapident la fortune du vieux Malone. Hugh a ouvert un cabinet de consultation mais continue son commerce illicite. Il fait connaissance de Miss Sylvia Craigen qui devient sa cliente. La fortune du père de Sylvia étant compromise, elle accepte d’épouser Hudson. Ce dernier, le jour de leur mariage découvre la funeste passion de Sylvia et par elle retrouve le “Marchand de poison”. Ayant obtenu de lui des aveux complets, Hudson est réhabilité tandis que les deux complices règlent leur compte avec la Justice.

En savoir plus

Sujet dans Pathé Journal, n° 62, dans Catalogue de l’A.F.I., page 67 et dans le Bulletin Pathé, New York, n° 14, 7.4.1916

Annoncé dans Ciné-Journal, n° 413/109, 14.7.1917

Sortie : Omnia Pathé, Paris, 17 au 23.8.1917

Date de la publication électronique :03 September 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, De Pathé frères à Pathé Cinéma (1915-1927), Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004