Cercle rouge (Le) (11ème épisode : La Dame au Cercle Rouge)  –  Sherwood MacDonald  –  1917

Fiche générale

Affiche
  • Titre original : The Red circle
  • Numéro de film : 7857
  • Genre : Scène d’aventures policières
  • Production :Balboa Films
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Sherwood MacDonald
  • Interprètes : Ruth Roland (Florence)
    Frank Mayo (Max Lamar)
    Philo McCullogh
    Gordon Sackville
    Lillian West (Clara Skimmer)
    Makato Inokuchi (Yama le majordome de Mrs Travis)
  • Scénario :William M. Ritchey

Production

  • Titre original : The Red circle
  • Production :Balboa Films
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Sherwood MacDonald
  • Scénario :William M. Ritchey
  • Interprètes :Ruth Roland (Florence)
    Frank Mayo (Max Lamar)
    Philo McCullogh
    Gordon Sackville
    Lillian West (Clara Skimmer)
    Makato Inokuchi (Yama le majordome de Mrs Travis)

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène d’aventures policières
  • Métrage : (705 m)

RÉSUMÉ

Sam Smiling en simulateur de première force fait croire qu’il est à la dernière extrémité. Il tente de s’évader mais dans la lutte qui l’oppose aux médecins, il reçoit un coup sur la tête et tombe à travers une fenêtre et s’écrase sur le sol quatre étages plus bas. À cet instant, Max Lamar arrive à l’hôpital. Il apprend du gardien la révélation de Smiling. Peu après, le chef de la police se rend chez Florence Travis accompagné de Farwell. Et comme Florence, indignée, indique la porte à ce dernier le fatal Cercle Rouge apparaît sur sa main tendue. Elle s’enfuit dans la maison suivie de Mary. Malgré leur résistance, Florence est arrêtée et emmenée par Lamar. Laissée en liberté provisoire, Florence et Mary se sont réfugiées dans un petit appartement. Là, Florence a un rêve étrange : son père Jim Borden lui apparaît et lui dit que c’est par la volonté qu’elle s’affranchira de l’influence malfaisante du Cercle Rouge. Alors, elle se réveille et tombe évanouie. Lamar qui était venue la voir, s’aperçoit de l’état cataleptique dans lequel se trouve la jeune fille. Alors, il lui souffle qu’il l’aime toujours et qu’elle doit pouvoir trouver en leur amour la force de lutter. Entre temps, Gordon apprend l’arrestation de Florence mais il ne peut la défendre tant qu’il sera rayé du barreau. Un de ses amis, Philés Ponsow lui révèle une mystérieuse affaire de flacon vert à propos de la mort mystérieuse de John le frère aîné de Silas Farwell. Les ouvriers de la Coopérative aussi veulent aider Florence. En route pour la demeure de Farwell, ils se rencontrent avec Farwell en voiture. Ils se saisissent de lui et lui feraient un mauvais parti mais il trouve refuge au club. Là, Gordon le saisit par le cou et le somme d’avouer qu’il l’a accusé faussement. Silas Farwell alors avoue devant les membres du club et de Randolph Allen, le chef de la police. Ainsi, Gordon peut redevenir avocat et prendre la défense de Florence. Florence, malgré les objurgations de Gordon et de Lamar, refuse de s’enfuir. Elle est acquittée après le plaidoyer chaleureux de Gordon. Un an se passe. Max Lamar retrouve Florence et ils se marient.

En savoir plus

Sortie : Majestic-Cinema, Fortaleza, Brésil dès le 14.12.1918

Annoncé dans Ciné-Journal, n° 375/71, 21.10.1916 mais bizarrement non pas par Pathé Frères mais par l’Agence Générale Cinématographique. Pathé aurait-il concédé l’exploitation de ce serial à l’A.G.C. ?

Note 1 : Le Cercle Rouge est l’adaptation française en onze épisodes des quatorze que comportait le serial The Red Circle sorti aux États-Unis dès le 16.12.1915.

Note 2 : Les résumés des onze épisodes donnés par Henri Bousquet sont tirés du feuilleton paru dans le quotidien Le Journal du 4 novembre 1916 au 24 janvier 1917 sous la signature de Maurice Leblanc.

Note 3 : Dès le 8 novembre 1916, le lecteur était avisé que le premier épisode du film Le Cercle Rouge comprenant les sept premiers feuilletons de ce nouveau roman cinématographique serait présenté dans tous les cinémas en vogue. Une première liste indiquait plus de 40 cinémas tant à Paris qu’en banlieue et en province.

Date de la publication électronique :07 September 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, De Pathé frères à Pathé Cinéma (1915-1927), Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004