Le Château hanté  –  Segundo de Chomón  –  1908

Fiche générale

  • Numéro de film : 2143
  • Genre : Scènes à trucs (3me Série)
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Segundo de Chomón
  • Directeur de la photographie : Segundo de Chomón

Production

  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Segundo de Chomón

Fiche technique

  • Photographie :Segundo de Chomón
  • Trucages :Segundo de Chomón

Résumé et notes

  • Genre : Scènes à trucs (3me Série)
  • Métrage : 185 m ; 606.8 f.
  • Code télégraphique : Dompteur

RÉSUMÉ

Deux gentilshommes ayant perdu leur route arrivent devant un château en ruines lorsque, soudain, au sommet des murs croulants, de vieilles sorcières apparaissent et regardant dans leur direction leur font des signes de colère, comme si elles voulaient anéantir les intrus. Peu après que cette horrible vision ait disparue, les deux chevaliers entendent des cris de détresse et entrent dans les ruines. Cependant, une partie de la vieille demeure est toujours fièrement debout et les deux hommes ont du mal à pénétrer par une solide porte de chêne. Le bruit a réveillé l’occupant du donjon qui regarde par la fenêtre et qui disparaît dans les flammes en riant dès qu’il voit les intrus. Les deux soldats traversent de noirs passages et pénètrent dans une immense salle de banquet où ils espèrent trouver l’infortuné qui a poussé de tels cris de détresse, lorsque d’horribles fantômes apparaissent. Les chevaliers combattent bravement mais à chaque coup d’épée un fantôme disparaît et bientôt les deux com­battants s’étalent par terre. Au moment où, déçus, ils s’apprêtent à quitter le château, le nain qu’ils virent à la fenêtre apparaît de nouveau en riant, leur montre quelques horribles visions de mort pour les avertir que le pire est encore à venir et disparaît dans un nuage de fumée. Ils ont à peine quitté les lieux, après avoir été convaincus par une belle femme apparue par magie qu’il n’y avait rien de bon à attendre s’ils restaient. Mais à peine ont-ils atteint le porche que la porte claque et qu’ils entendent à nouveau les cris de détresse. Furieux d’avoir été induits en erreur, ils pénètrent à nouveau dans le château par une autre porte mais tombent dans une cave profonde où règnent les esprits, les fantômes et autres brutes féroces. Un des deux hommes est abattu et le survivant après une dure bataille pour sa vie et après avoir réussi à nettoyer la cave de tous ses horribles occupants est sur le point de partir lorsqu’à travers le mur épais, il est le témoin de ce qui se passe dans le château. Une belle jeune femme est insultée par le diablotin estropié qui la force à boire avec lui et à embrasser sa face repoussante. Puis il lui demande sa main ce qu’elle refuse et elle se voit brutalisée par le valet du misérable sorcier. Ne pouvant rester insensible à cette vue, le soldat ranime son compagnon, lui raconte ce qu’il a vu et tous les deux partent à la découverte de la victime. Cette fois, ils ont plus de chance et surgissent près du sorcier et le transpercent jusqu’à la mort. La jeune femme court vers ses sauveurs et la dernière scène nous la montre au bras de son mari tandis que le deuxième soldat fait la cour à une des demoiselles d’honneur.

D'après Susan Dalton : Two gentleman have lost their way and arrive at a chateau . .

En savoir plus

Compte rendu  : M.P.W., 9.5.1908

Sortie  : Artistic Cinéma, Paris, juin 1908

Sources S. Dalton : Catalogue Pathé Des Années 1896 À 1914 (1907-1909), by Henri Bousquet |p 105

Date de la publication électronique :09 December 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004