Les Ruines de Timgad et les gorges  –  1918

Fiche générale

  • Numéro de film : 8057
  • Genre : Scène de plein air
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Production

  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène de plein air
  • Métrage : (110 m dont 71 en couleurs)

RÉSUMÉ

Le déblaiement des ruines de Timgad (Algérie), s’est poursuivi avec activité. On a découvert deux établissements thermaux, une petite église chrétienne et un baptistère ; un château d’eau avec une statue de l’Abondance ; un marché de disposition curieuse : il se compose d’un vestibule semi-circulaire flanqué de boutiques et conduisant à deux cours hémisphériques placées l’une auprès de l’autre et entourées de portiques à colonnes doriques, avec des boutiques ; une basilique chrétienne à trois nefs. La découverte la plus intéressante a été faite en 1902. C’est une enceinte de forme carrée, arrondie aux angles, qui entoure toute la partie centrale de la ville. Cette enceinte est, il est vrai, de basse époque, mais établie sur l’emplacement des lignes primitives de la cité. Dans cet espace, la parfaite régularité des rues atteste un plan d’ensemble. Il n’est pas douteux que l’on ne soit en présence de la colonie fondée par Trajan. Au-delà de ces limites, en effet, la régularité disparaît. El Kantara est une oasis située au pied des Monts aurès et de la rivière de ce nom. Une vallée fertile, arrosée de nombreux cours d’eau et située au milieu des gorges célèbres d’El Kantara, donne accès à cette oasis.

En savoir plus

Sujet dans Pathé Journal, n° 6

Annoncé dans Ciné-Journal, n° 438/134, 5.1.1918

Sortie : Omnia Pathé, Paris, 8 au 14.2.1918

Date de la publication électronique :08 September 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, De Pathé frères à Pathé Cinéma (1915-1927), Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004