Travailleurs de la mer (Les) (première époque)  –  André Antoine  –  1918

Fiche générale

  • Numéro de film : 8088
  • Genre : Scène dramatique
  • Production :Société cinématographique des auteurs et gens de lettres (SCAGL)
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :André Antoine
  • Interprètes : Romuald Joubé (Gilliatt)
    Philippe Garnier (le Révérend)
    Armand Tallier (Ebenezer)
    Marc Gérard (Clubin)
    Charles Mosnier (Mess Lethiéry)
    Clément Liezer (Rantaine)
    Max Florr (Tangrouille)
    Joe Hard (Inbrancam)...
  • Scénario :d’après le roman homonyme de Victor Hugo (1866)
  • Directeur de la photographie : Paul Castanet
    René Guychard

Production

  • Production :Société cinématographique des auteurs et gens de lettres (SCAGL)
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :André Antoine
  • Scénario :d’après le roman homonyme de Victor Hugo (1866)
  • Interprètes :Romuald Joubé (Gilliatt)
    Philippe Garnier (le Révérend)
    Armand Tallier (Ebenezer)
    Marc Gérard (Clubin)
    Charles Mosnier (Mess Lethiéry)
    Clément Liezer (Rantaine)
    Max Florr (Tangrouille)
    Joe Hard (Inbrancam)
    Andrée Brabant (Déruchette)
    Verthuys (Grace)
    Liener (Dorno)

Fiche technique

  • Photographie :Paul Castanet
    René Guychard
  • Assistant réalisateur :Georges Denola et Julien Duvivier

Résumé et notes

  • Genre : Scène dramatique
  • Métrage : (1 145 m)

RÉSUMÉ

Déruchette a écrit sur le sable le nom de Gilliatt qu’elle vient de rencontrer. Gilliatt lit les lettres tracées et l’espoir d’être aimé de l’espiègle jeune fille devient son idée fixe. Mess Lethierry possède le premier bateau à vapeur qui ait navigué dans ces parages ; il fait le service régulier de Saint-Malo à Guernesey. Clubin arrache 75 000 francs à un autre coquin Rantaine puis décidé à faire naufrager la Durande le bateau de Lethierry, puis passant pour mort d’aller à l’étranger jouir de son vol, il embarque. Mais le naufrage prévu a lieu à quatre lieues de la côte et Clubin meurt. La machine du bâtiment, cependant, gît entre deux rochers, intacte. Déruchette promet d’épouser celui qui tenterait de la dégager. Gilliatt se présente. Il va affronter tous les dangers et une pieuvre énorme et réussir. Mais le malheureux Gilliatt apprend sans le vouloir le secret de Déruchette : elle aime et elle est aimée par Ebénezer. Gilliatt se sacrifie alors et donne Déruchette à Ebénezer. Puis, Gilliatt va attendre la mort sur le rocher de Gild-Holm-Ur.

En savoir plus

Sujet dans Pathé Journal, n° 10 et 11

Annoncé dans Ciné-Journal, n° 442/138, 2.2.1918 et 443/139, 9.2.1918

Sortie : Omnia Pathé, Paris, 8 au 21.3.1918

Date de la publication électronique :09 September 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, De Pathé frères à Pathé Cinéma (1915-1927), Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004