Cœur d’héroïne (7ème épisode : Aube rouge)  –  Léopold et Théodore Wharton (Ithacha) / Jacques Jaccart (Hollywood)  –  1918

Fiche générale

  • Titre original : Patria
  • Numéro de film : 8141
  • Genre : Scène d’aventures policières
  • Production :Wharton Inc.
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Léopold et Théodore Wharton (Ithacha)
    Jacques Jaccart (Hollywood)
  • Interprètes : Irène Vernon Castle (Patria)
    Warner Oland
    Milton Sills (Donald Parr)
    Floyd Buckley
    Marie Walcamp
    Paul Mahalin
    Allen Murnane
    Dorothy Green

Production

  • Titre original : Patria
  • Production :Wharton Inc.
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Léopold et Théodore Wharton (Ithacha)
    Jacques Jaccart (Hollywood)
  • Interprètes :Irène Vernon Castle (Patria)
    Warner Oland
    Milton Sills (Donald Parr)
    Floyd Buckley
    Marie Walcamp
    Paul Mahalin
    Allen Murnane
    Dorothy Green

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène d’aventures policières
  • Métrage : (660 m)

RÉSUMÉ

Patria donne à Parr les pleins pouvoirs pour s’occuper des usines Channing. Castro a décidé que le mariage de Lima et de celle qu’il croit la fausse Channings doit avoir lieu rapidement mais au dernier moment Parr intervient. Castro alors veut employer les grands moyens : faire exploser l’usine de munitions. Il échoue. Mais il réussit à provoquer une formidable explosion parmi les munitions entassées sur le quai. Parr est blessé. Patria et lui ne peuvent rester là, heureusement l’inspecteur Riley les recueille.

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal du n° 456/152, 11.5.1918 au n° 466/162, 20.7.1918

Sortie : Omnia Pathé, Paris, 14.6 au 23.8.1918

Note 1 : Cœur d’héroïne est l’adaptation française du serial Patria dont les 15 épisodes furent ramenés à onze. Patria débuta aux États-Unis le 14.1.1917. Les résumés proviennent des notices explicatives parues dans le bi-mensuel Filma du n° 26 du 16/30.6.1918 au n° 31 du 1/15.9.1918

Note 2 : Louis Delluc écrit dans Cinéma et cie : Un goût plus recherché se manifeste dans ce nouveau ciné-roman que Pathé frères ont lancé. Ce type de scénario ne favorise pas le génie. Mais l’exécution montre un grand effort de modernisme et d’élégance.

Note 3 : Dans la version originale Warner Oland incarnait un traître japonais le Baron Huroki. Il semble que dans la version française son nom soit transformé en Manuel Castro.

Date de la publication électronique :09 September 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, De Pathé frères à Pathé Cinéma (1915-1927), Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004