Mademoiselle de la Seiglière  –  André Antoine  –  1921

Fiche générale

Affiche
  • Numéro de film : 8701
  • Genre : Comédie dramatique
  • Production : Société cinématographique des auteurs et gens de lettres (SCAGL)
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur : André Antoine
  • Interprètes : Huguette Duflos (Hélène de la Seiglière)
    Catherine Fonteney (Baronne de Vaubert)
    Félix Huguenet (Marquis de la Seiglière)
    Charles Granval (Stamply père)
    Romuald Joubé (Bernard Stamply)
    Maurice Escande (Raoul de Vaubert)...
  • Scénario : André Antoine d’après le roman de Jules Sandeau (1847)
  • Directeur de la photographie : Léonce Henry Burel
    René Guychard et René Gaveau

Production

  • Production : Société cinématographique des auteurs et gens de lettres (SCAGL)
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur : André Antoine
  • Scénario : André Antoine d’après le roman de Jules Sandeau (1847)
  • Interprètes : Huguette Duflos (Hélène de la Seiglière)
    Catherine Fonteney (Baronne de Vaubert)
    Félix Huguenet (Marquis de la Seiglière)
    Charles Granval (Stamply père)
    Romuald Joubé (Bernard Stamply)
    Maurice Escande (Raoul de Vaubert)
    Charles Lamy (Destournelles)
    Saturnin Fabre
    Léon Malavier

Fiche technique

  • Photographie : Léonce Henry Burel
    René Guychard et René Gaveau
  • Assistant réalisateur : Georges Denola

Résumé et notes

  • Genre : Comédie dramatique
  • Métrage : (1 795 m)

RÉSUMÉ

Après la Révolution, le marquis de la Seiglière revient en France. Ses biens avaient été vendus comme biens nationaux et avaient été achetés par son fermier le père Stamply qui les restitue au marquis. Alors que le marquis “accorde” au vieux Stamply la jouissance d’un coin du château, sa fille Hélène prend soin du vieil homme. Mais ce dernier, anéanti par la mort de son fils enseveli sous les glaces de la Bérézina succombe bientôt. Au château sont venus habiter Mme de Paubert qui espère faire épouser Hélène par son fils Raoul, et Destournelles, un avocat ambitieux et retors. Mais Bernard, le fils Stamply, a échappé miraculeusement à la mort et revient. Tout d’abord, il entre dans les vues de Destournelles qui l’incite à reprendre le domaine jusqu’au jour où il fait la connaissance d’Hélène. Après une péripétie dramatique, Bernard reconquiert l’amour d’Hélène et le vieux marquis est obligé de bénir l’union des deux jeunes gens.

En savoir plus

Sujet dans Pathé-Programme n° 10

Sortie : Omnia Pathé, Paris, 4 au 10.3.1921

Note critique : "Mlle de La Seiglière est harmonieusement conçue et menée… Certaines perspectives raccourcies ou déformées donnent du caractère aux scènes dites de lointain et les stylisent parfois. Le château, la chasse, la propriété de l’exil, la vieille ferme, et aussi les visions brèves des chevaux, des chiens, des biches animent tout particulièrement ce drame familial dont je redoutais l’humanité conventionnelle. Ensemble heureux d’estampe sans violence. L’interprétation serait excellente pour une pièce de boulevard, mais Mlle Huguette Duflos est bien jolie et M. Charles Lamy est un grand acteur." - L. Delluc in "Paris-Midi", 30.10.1920

Présentation corporative : 25.1.1921
Date de la publication électronique : 29 septembre 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, De Pathé frères à Pathé Cinéma (1915-1927), Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004