Ame de Khoura-San (L’)  –  Edward J. Le Saint  –  1921

Fiche générale

  • Titre original : The Soul of Kura-San (1916)
  • Numéro de film : 8728
  • Genre : Scène dramatique
  • Production : Jesse L. Lasky Features Play Co.
  • Édition : Pathé Consortium Cinéma
  • Réalisateur : Edward J. Le Saint
  • Interprètes : Sessue Hayakawa (Toyo)
    Tsuru Aoki (Khoura San)
    Myrtle Stedman (Edith Jameson)
    Thomas Kurihara (Naguchi)
    George K. Kuwa (Oki)
    George Webb (Herbert Graham)
  • Scénario : Charles Sarver d’après une histoire de Frances E. Guihan
  • Directeur de la photographie : Allan M. Davey
  • Chef décorateur : Wilfred Buckland

Production

  • Titre original : The Soul of Kura-San (1916)
  • Production : Jesse L. Lasky Features Play Co.
  • Édition : Pathé Consortium Cinéma

Fiche artistique

  • Réalisateur : Edward J. Le Saint
  • Scénario : Charles Sarver d’après une histoire de Frances E. Guihan
  • Interprètes : Sessue Hayakawa (Toyo)
    Tsuru Aoki (Khoura San)
    Myrtle Stedman (Edith Jameson)
    Thomas Kurihara (Naguchi)
    George K. Kuwa (Oki)
    George Webb (Herbert Graham)

Fiche technique

  • Photographie : Allan M. Davey
  • Chef décorateur : Wilfred Buckland

Résumé et notes

  • Genre : Scène dramatique
  • Métrage : (1 415 m)

RÉSUMÉ

Toyo, un pauvre artiste peintre s’est épris de Khoura-San, la fille du propriétaire d’une maison de thé. Le vieux Naguchi refuse de les marier. Les deux jeunes gens alors décident, suivant l’antique coutume du Shinju de se tuer ensemble. Au moment où ils vont accomplir leur acte, au pied de Bouddha, on apporte une lettre à Toyo. Un de ses oncles installé aux États-Unis lui demande de venir prendre sa succession. Naguchi consent à fiancer les deux jeunes gens. Ils se marieront lorsque Toyo reviendra d’Amérique, fortune faite. Installé à New York, Toyo écrit chaque semaine à sa fiancée qui ne répond jamais pour la bonne et simple raison que son père escamote les lettres. Il veut la marier à un riche marchand qui se désiste. Cependant Khoura-San fait la connaissance d’un jeune artiste peintre américain Herbert Graham. Elle lui sert d’abord de modèle puis devient sa maîtresse. Peu de temps après, Graham repart pour les États-Unis sans l’avertir. De retour chez son père, elle y trouve Toyo qui vient l’épouser. Mais, ne voulant pas dénoncer son père qui lui a avoué son infâme supercherie, elle se tue en livrant un faux nom. Décidé à tirer vengeance de ce Herbert Gray, Toyo retourne en Amérique. Il a vite fait en voyant le portrait de Khoura-San de trouver le nom véritable du séducteur. Il achète le tableau. Peu après, une jeune femme Edith Jameson vient le voir pour lui racheter le tableau car Graham est son fiancé. Toyo, désireux de se venger de Graham à travers elle, veut la tuer mais Graham s’interpose. Edith alors ment à son fiancé pour, explique-t-elle à Toyo, lui éviter de devenir un meurtrier.

En savoir plus

Sujet dans Pathé-Programme n° 16 et dans Catalogue de l’A.F.I., p. 868

Sortie : Omnia Pathé, Paris, 15 au 21.4.1921

Présentation corporative : 8.3.1921
Date de la publication électronique : 30 septembre 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, De Pathé frères à Pathé Cinéma (1915-1927), Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004