Les Frères Karamazoff  –  Fédor Ozep  –  1932

Fiche générale

  • Pays de production :France
  • Genre : Drame
  • Durée : 85 mn
  • Production :Pathé Natan
  • Distribution : Pathé Consortium Cinéma
  • Réalisateur :Fédor Ozep
  • Interprètes : Anna Sten (Grouchenka)
    Hanna Waag (Katia)
    Héléna Manson (Fénia)
    Liese Neumann
    Fritz Kortner (Dimitri Karamazoff)
    Aimé Clariond (Ivan Karamazoff)
    André Dubosc (le procureur)
    Fritz Rasp (Smerdiakoff)...
  • Scénario :Leonhard Frank
    Fédor Ozep
    Victor Trivas
  • Adaptation :Dostoïevski
  • Dialogues :Paul d' Estournelles de Constant
  • Directeur de production :Tucherer
  • Directeur de la photographie : Nicolas Farkas
  • Compositeur de la musique : Karol Rathaus
    Kurt Schröder
  • Chef décorateur : Jean Perrier

Production

  • Pays de production :France
  • Production :Pathé Natan
  • Distribution : Pathé Consortium Cinéma
  • Directeur de production :Tucherer

Fiche artistique

  • Réalisateur :Fédor Ozep
  • Scénario :Leonhard Frank
    Fédor Ozep
    Victor Trivas
  • Adaptation :Dostoïevski
  • Œuvre de référence :D'après Bra'ja Karamazovy, roman de Dostoïevski
  • Dialogues :Paul d' Estournelles de Constant
  • Interprètes :Anna Sten (Grouchenka)
    Hanna Waag (Katia)
    Héléna Manson (Fénia)
    Liese Neumann
    Fritz Kortner (Dimitri Karamazoff)
    Aimé Clariond (Ivan Karamazoff)
    André Dubosc (le procureur)
    Fritz Rasp (Smerdiakoff)
    Bernhard Minetti (Grégory)
    Max Pohl (le père Karamazoff)

Fiche technique

  • Directeur de la photo :Nicolas Farkas
  • Compositeur de la musique :Karol Rathaus
    Kurt Schröder
  • Chef décorateur :Jean Perrier
  • Assistant réalisateur :Georges Friedland
  • Atelier photographique :Studio Pathé Natan

Résumé et notes

  • Genre : Drame
  • Métrage : long métrage
  • Durée : 85 mn

RÉSUMÉ

Fiancé à la douce Katia, Dimitri Karamazoff vient demander à son père, avec son consentement, 3000 roubles pour célébrer son mariage. Le père, pris d'une passion sénile pour une jolie coquette, qu'il veut épouser, éconduit brutalement son fils importun. Prières, supplications, menaces, tout demeure sans effet sur ce vieillard en proie à sa passion. Dimitri, tout à son amour lui aussi, décide de signifier à cette femme dangereuse d'avoir à laisser son père en repos. Il arrive devant elle furieux, menaçant, résolu... et cette entrevue, commencée dans la colère, dans la haine, s'achève en aveux éperdus... Cette Grouchenka est si jolie!... Maintenant, rival jaloux de son père, il entend garder pour lui garder pour lui seul cette femme qui l'a ensorcelé. Il tuera quiconque tentera de la lui ravir... même son père, s'il le faut. Il l'écrit dans un moment de délire passionnel. Et il apprend, tout à coup, qu'un certain soir, Grouchenka l'adorée, a rendez-vous chez son père... Il ne se connaît plus... Un destin horrible va donc s'inscrire dans son existence de possédé... Il guette l'entrée du domicile paternel, bien résolu à empêcher ce rendez-vous. Un gros pavé au poing, près de la fenêtre ouverte, il va frapper... Un cri effrayant dans la nuit, le père Karamazoff n'est plus... Hagard, il court après sa Grouchenka. Après une course échevelée à travers les steppes, il la retrouve dans un dancing en fête... Elle est à lui désormais. Joie ! Félicité ! Elle l'aime ! Elle le lui a dit... Et un immense bonheur s'offre à lui... Mais il y a du sang sur ses mains... Si près, si près du plus beau des rêves réalisés... La police vient interrompre ce songe de l'amour. Tout accable le pauvre Dimitri. La fatale lettrenest à jamais infortuné... Infortuné ? Dans quelle mesure? Grouchenka croit, elle aussi, à son innocence. Tout l'amour du monde est dans son jeune cœur transporté. Et l'amour est plus fort que tout...

En savoir plus

Sortie au cinéma Marivaux.Version allemande ""Der Mörder Dimitri Karamasoff""Version française tourné aux Studios Pathé Natan.


  • Sortie : 22/01/1932
Date de la publication électronique :04 October 2009
Sources :
  • Bessy, Maurice ; Chirat, Raymond, Histoire du cinéma français, encyclopédie des films, Pygmalion/Gérard Watelet, 1929 - 1934 ; Matériel publicitaire du film, collection de la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé ; André Bernard ; Kermabon, Jacques (dir.), Pathé premier empire du cinéma, Filmographie, Editions du Centre Georges Pompidou, Paris, 1994 ; Le Petit Parisien, 22 octobre 1932, collection de la BNF