J'ai dix-sept ans  –  André Berthomieu  –  1945

Fiche générale

Affiche
  • Pays de production : France
  • Genre : Comédie dramatique
  • Durée : 85 mn.
  • Production : Société Nouvelle Pathé Cinéma (SNPC)
    Majestic Films
  • Numéro de visa : visa de censure 777bis
  • Distribution : Pathé Consortium Cinéma
  • Réalisateur : André Berthomieu
  • Interprètes : Aimé Clariond (Fleurville, Maurice)
    Jacqueline Delubac (Suzanne, mère de Bob)
    Gérard (Bob Darcourt) Nery (Raynes dit)
    Jacques Louvigny (l'oncle Victor)
    Christiane Sertilange (Mado)
    Monique Darritz (Lulu)...
  • Adaptation : André Berthomieu (dialogues et découpage)
  • Dialogues : Paul Vanderberghe
  • Directeur de production : Jean Erard
  • Directeur de la photographie : Jean Bachelet
    Henri Janvier (1er assistant opérateur)...
  • Compositeur de la musique : Henri Verdun
  • Monteur : Henriette Wurtzer
    Yvonne Trouin ...
  • Chef décorateur : Raymond Nègre
    Louis Le Barbenchon (architecte décorateur)...
  • Costumier : Micheline Bonnet (habilleuse)
    Madeleine Blazanet (habilleuse supplémentaire)

Production

  • Pays de production : France
  • Production : Société Nouvelle Pathé Cinéma (SNPC)
    Majestic Films
  • Distribution : Pathé Consortium Cinéma
  • Directeur de production : Jean Erard

Fiche artistique

  • Réalisateur : André Berthomieu
  • Adaptation : André Berthomieu (dialogues et découpage)
  • ?uvre de référence : D'après la pièce de Paul Vanderberghe
  • Dialogues : Paul Vanderberghe
  • Scripte : Marthe Guillou
  • Interprètes : Aimé Clariond (Fleurville, Maurice)
    Jacqueline Delubac (Suzanne, mère de Bob)
    Gérard (Bob Darcourt) Nery (Raynes dit)
    Jacques Louvigny (l'oncle Victor)
    Christiane Sertilange (Mado)
    Monique Darritz (Lulu)
    Paul Faivre (le professeur de première)
    Jean Diéner (le professeur de philo)
    Louis Florencie (le proviseur)
    Charles Bouillaud (le pion)
    Madeleine Suffel (Louise, femme de chambre)
    Robert Moor (Firmin, valet de chambre)
    Jacques Famery (René)
    Guy Loriquet (Menard)
    Michel Roux
    Jacques Vertan
    Salget (garçon de lycée)
    Madeleine Beyrot

Fiche technique

  • Directeur de la photo : Jean Bachelet
    Henri Janvier (1er assistant opérateur)
    Paul Rodier (2ème assistant opérateur)
  • Compositeur de la musique : Henri Verdun
  • Ingénieur du son : Pierre Calvet
  • Monteur : Henriette Wurtzer
    Yvonne Trouin
    Y. Frouin
  • Chef décorateur : Raymond Nègre
    Louis Le Barbenchon (architecte décorateur)
    Pierre Tyberghein (dessinateur)
    Edouard Knecht (tapissier)
  • Costumier : Micheline Bonnet (habilleuse)
    Madeleine Blazanet (habilleuse supplémentaire)
  • Maquilleur : Boris Banow
    René Daudin (coiffeur maquilleur)
    Nicolas Maltzeff
    Joseph Mejinsky
    Medeleine Tedesco
    Serge Gleboff
    Léon Quantin
    Basile Goreff
  • Photographe de plateau : Raymond Heil
    Tomatis
  • Régisseur : Georges Charlot (régisseur général)
    Albert Broquin (régisseur adjoint)
    Louis Seuret (régisseur extérieur)
    Léo Frémery (régisseur supplémentaire)
    Jean-Marie Loutrel (régisseur supplémentaire)
  • Assistant réalisateur : Pierre Mère

Résumé et notes

  • Genre : Comédie dramatique
  • Métrage : long métrage
  • Durée : 85 mn.

RÉSUMÉ

Bob Darcourt, qui termine sa classe de seconde, a dix-sept ans, des illusions et une grande admiration pour le romancier Maurice Fleurville, Bob adore sa mère, Suzanne Darcourt, une très jolie femme, veuve depuis longtemps. La tendresse filiale de Bob est exclusive. L'idée que sa mère pourrait se remarier le rend très malheureux, mais Suzanne l'a rassuré: son fils lui suffit.L'année scolaire terminée, Bob et sa mère passent leurs vacances à Chantilly, où leur voisin est justement le romancier Maurice Fleurville, que Bob admire tant. Le jeune homme s'arrange pour faire la connaissance de l'écrivain. Ils deviennent vite de grands amis et Bob présente à sa mère Fleurville qui, séduit par le charme de la jeune femme, lui fait une cour discrète.Les vacances terminées, lorsque tout le monde est rentré à Paris, Suzanne devient la maîtresse de Fleurviile.La jeune femme dissimule sa liaison à son fils dont elle connait la jalouse tendresse. Bob est rentré au collège, mais il y travaille moins bien. Un de ses camarades entraîne vers sa première aventure. Cette expérience déçoit Bob. Naïvement, il se confie à Fleurville. L'humeur de Bob, variable et irritable, lui vaut d'être renvoyé du lycée. Il se précipite chez Fleurville pour y chercher un appui. Le romancier, ennuyé, le reçoit en robe de chambre. Bob comprend qu'il gêne Fleurville qui, sans doute, n'était pas seul. Il va se retirer quand ses yeux tombent sur des gants de femme dans lesquels il reconnait les gants de sa mère. La réalité le frappe brutalement; il insulte le romancier, lorsque sa mère parait. Le doute n'étant plus possible, le pauvre garçon s'effondre en sanglotant. Jusqu'au lendemain, il s'enferme dans sa chambre; fuyant sa mère dont la conduite lui apporta une grande désillusion. Fleurville vient alors trouver son jeune ami. Il lui parle affectueusement: ce qui lui a manqué, c'est un contact viril; or lui, Fleurville, a justement l'âge d'avoir un fils de dix-sept ans ... Bob veut-il de lui pour père? Bob, très ému, tombe dans les bras de son ami et lui accorde la main de sa mère.

En savoir plus

  • Alan Film (Landau, A.) ; (film-annonce)
  • Affichistes: Jacques Bonneaud ; Grinsson, René Péron

  • Sortie : 1945-09-12
Date de la publication électronique : 04 octobre 2009
Sources :
  • Bessy, Maurice ; Chirat, Raymond,Histoire du cinéma français, encyclopédie des films, Pygmalion/Gérard Watelet, 1940 - 1950 ; Raymond ; Kermabon, Jacques (dir.), Pathé Premier Empire du cinéma, Filmographie, Editions du Centre Georges Pompidou, Paris, 1994 ; Découpage, générique et liste des dialogues du film, collection de la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé ; Matériel publicitaire du film, collection de la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé ; Comptes de production du film, collection de la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé