Amour posthume  –  Maurice Tourneur  –  1921

Fiche générale

  • Titre original : The Rose of the World (1918)
  • Numéro de film : 8833
  • Genre : Comédie dramatique
  • Production : Famous Players Film Co.
  • Édition : Pathé Consortium Cinéma
  • Réalisateur : Maurice Tourneur
  • Interprètes : Elsie Ferguson (Rosemonde)
    Wyndham Standing (Harry Smith)
    Percy Marmont (major Béthune)
    Ethel Martin (lady Cunningham)
    Clarence J. Handysides (Sir Geraldine)
  • Scénario : Charles Maigne d’après le roman The Rose of the World de Agnes Castle et Egerton Castle (New York et Londres 1905)
  • Directeur de la photographie : John Van den Broek
  • Chef décorateur : Ben Carré

Production

  • Titre original : The Rose of the World (1918)
  • Production : Famous Players Film Co.
  • Édition : Pathé Consortium Cinéma

Fiche artistique

  • Réalisateur : Maurice Tourneur
  • Scénario : Charles Maigne d’après le roman The Rose of the World de Agnes Castle et Egerton Castle (New York et Londres 1905)
  • Interprètes : Elsie Ferguson (Rosemonde)
    Wyndham Standing (Harry Smith)
    Percy Marmont (major Béthune)
    Ethel Martin (lady Cunningham)
    Clarence J. Handysides (Sir Geraldine)

Fiche technique

  • Photographie : John Van den Broek
  • Chef décorateur : Ben Carré

Résumé et notes

  • Genre : Comédie dramatique
  • Métrage : (1 245 m)

RÉSUMÉ

Rosemonde a épousé le capitaine Harry Smith, par obéissance à ses parents. Le capitaine Smith est envoyé en Inde où la révolte couve. Il est porté disparu et Rosemonde se remarie. Son nouveau mari, lord Arthur Geraldine, lui apporte fortune et luxe. L’ancien compagnon de Smith, le major Béthune est chargé d’écrire la vie et la mort de Smith, considéré comme un héros. Il vient demander la collaboration de Rosemonde. Cette œuvre, à laquelle elle se consacre, lui fait peu à peu connaître qui était son mari et aussi son propre cœur. Quelqu’un observe avec intérêt les changements qui s’opèrent chez la jeune femme, c’est le secrétaire hindou de lord Geraldine, et, au moment où se dénoue la crise, il dévoile son visage : c’est le capitaine Smith, sauvé par miracle. Lord Geraldine, noblement, dénoue les liens qui l’attachaient à Rosemonde.

En savoir plus

Sujet dans Pathé-Programme n° 50 et dans Catalogue de l’A.F.I., p. 788

Sortie : Omnia Pathé, Paris, 9 au 15.12.1921

Note critique : "Un drame qui ne risque pas de faire pâlir la production française. Beaucoup d’invraisemblances et malgré le jeu d’Elsie Fergusson la bonne photographie ne réussit pas à soutenir l’intérêt." - Boisyvon in "L’Intransigeant", 10.12.1921

Présentation corporative : 1.11.1921
Date de la publication électronique : 06 octobre 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, De Pathé frères à Pathé Cinéma (1915-1927), Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004