Contes des mille et une nuits (Les) (1er chapitre : Goul-y-Hanar)  –  Viatcheslav Tourjansky  –  1921

Fiche générale

  • Numéro de film : 8837
  • Genre : Scène de conte
  • Production :Ermolieff-Films
  • Édition : Pathé Consortium Cinéma
  • Réalisateur :Viatcheslav Tourjansky
  • Interprètes : Nathalie Kovanko (la princesse Goul-y-Hanar)
    Nicolas A. Rimsky (le prince Soleïman)
    Varvara Yanova
    Paul Olivier (le grand Vizir)
    Jules de Spoly
    Nicolas Koline
  • Scénario :Viatcheslav Tourjansky librement inspiré de Les Mille et une Nuits (Traduction de Antoine Galland 1704)
  • Directeur de la photographie : Joseph Mundviller
  • Chef décorateur : Ivan Lochakov et Gosch
  • Costumier : Viatcheslav Tourjansky

Production

  • Production :Ermolieff-Films
  • Édition : Pathé Consortium Cinéma

Fiche artistique

  • Réalisateur :Viatcheslav Tourjansky
  • Scénario :Viatcheslav Tourjansky librement inspiré de Les Mille et une Nuits (Traduction de Antoine Galland 1704)
  • Interprètes :Nathalie Kovanko (la princesse Goul-y-Hanar)
    Nicolas A. Rimsky (le prince Soleïman)
    Varvara Yanova
    Paul Olivier (le grand Vizir)
    Jules de Spoly
    Nicolas Koline

Fiche technique

  • Photographie :Joseph Mundviller
  • Chef décorateur :Ivan Lochakov et Gosch
  • Costumier :Viatcheslav Tourjansky

Résumé et notes

  • Genre : Scène de conte
  • Métrage : (995 m)

RÉSUMÉ

Goul-y-Hanar est le premier des contes que la princesse Schéhérazade conte au Sultan à la demande de sa sœur Dinarzade. La princesse Goul-y-Hanar partie du royaume de son père pour rendre visite à sa sœur est surprise en mer par une tempête épouvantable et le navire qui la porte périt avec tous ses passagers à l’exception de la princesse qui est déposée sur les rives du royaume de Mahomad, un sultan païen. Ce dernier, ayant appris qu’elle professe la foi d’Allah la condamne à mort. Elle est sauvée par Soleïman, le fils du Sultan qui lui indique le chemin à prendre dans le désert pour regagner le royaume de son père. Un hasard ayant révélé au sultan que son propre fils avait embrassé la foi d’Allah, il donne l’ordre de l’exécuter. Mais lorsque la cour se réunit dans le palais pour assister à l’exécution, la colère d’Allah frappe ce peuple d’infidèles et le transforme en pierre.

En savoir plus

Sujet dans Pathé-Programme n° 52

Sortie : Pathé Palace Cinéma, Paris, 16 au 22.12.1921

Note critique : "Piu che altro però, di questo lavoro voglio rilevarne la tecnica perfetta sotto molti lati, per altri buonissima. Le tempeste di mare, i tramonti e le aurore, i meriggi e le notti profonde, gravide di voci misteriose, hanno vibrazioni cromatiche di intensa potenzialità." - In "La Rivista Cinematografica" n° 22, 1923

Note : La censure italienne avait demandé la suppression de la scène au cours de laquelle un eunuque nain et son compagnon caressaient lascivemment la princesse. !

Présentation corporative : 15.11.1921
Date de la publication électronique :06 October 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, De Pathé frères à Pathé Cinéma (1915-1927), Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004