Contes des mille et une nuits (Les) (3ème chapitre : L’Enterrée vivante)  –  Viatcheslav Tourjansky  –  1922

Fiche générale

  • Numéro de film : 8839
  • Genre : Scène de conte
  • Production :Ermolieff-Films
  • Édition : Pathé Consortium Cinéma
  • Réalisateur :Viatcheslav Tourjansky
  • Interprètes : Nathalie Kovanko (la princesse Goul-y-Hanar)
    Nicolas A. Rimsky (le prince Soleïman)
    Varvara Yanova
    Paul Olivier (le grand Vizir)
    Jules de Spoly
    Nicolas Koline
  • Scénario :Viatcheslav Tourjansky librement inspiré de Les Mille et une Nuits (Traduction de Antoine Galland 1704)
  • Directeur de la photographie : Joseph Mundviller
  • Chef décorateur : Ivan Lochakov et Gosch
  • Costumier : Viatcheslav Tourjansky

Production

  • Production :Ermolieff-Films
  • Édition : Pathé Consortium Cinéma

Fiche artistique

  • Réalisateur :Viatcheslav Tourjansky
  • Scénario :Viatcheslav Tourjansky librement inspiré de Les Mille et une Nuits (Traduction de Antoine Galland 1704)
  • Interprètes :Nathalie Kovanko (la princesse Goul-y-Hanar)
    Nicolas A. Rimsky (le prince Soleïman)
    Varvara Yanova
    Paul Olivier (le grand Vizir)
    Jules de Spoly
    Nicolas Koline

Fiche technique

  • Photographie :Joseph Mundviller
  • Chef décorateur :Ivan Lochakov et Gosch
  • Costumier :Viatcheslav Tourjansky

Résumé et notes

  • Genre : Scène de conte
  • Métrage : (860 m)

RÉSUMÉ

Le Prince Soléiman se réfugie dans le fond du bassin du harem où, grâce à un tuyau de narghilé, il peut y rester jusqu’au soir. Pendant ce temps, Zohéide ordonne à ses esclaves d’aller enterrer vivante Goul-y-Hanar dans la forêt. Soléiman, échappé du harem, assiste à la scène, sauve sa bien-aimée et tous deux se dirigent vers le royaume de Giafar. Le vieux souverain heureux de retrouver sa fille accorde sa main au Prince. Et ainsi se terminent les contes de Schéhérazade. Le sultan tenu constamment sous le charme sent peu à peu se calmer son ressentiment et renonce à la loi cruelle qu’il s’était imposée.

En savoir plus

Sujet dans Pathé-Programme n° 1

Sortie : Omnia Pathé, Paris, 6 au 12.1.1922

Note critique : "Piu che altro però, di questo lavoro voglio rilevarne la tecnica perfetta sotto molti lati, per altri buonissima. Le tempeste di mare, i tramonti e le aurore, i meriggi e le notti profonde, gravide di voci misteriose, hanno vibrazioni cromatiche di intensa potenzialità.' - In "La Rivista Cinematografica" n° 22, 1923

Note : La censure italienne avait demandé la suppression de la scène au cours de laquelle un eunuque nain et son compagnon caressaient lascivemment la princesse. !

Présentation corporative : 8.11.1921
Date de la publication électronique :06 October 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, De Pathé frères à Pathé Cinéma (1915-1927), Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004