Empire du diamant (L’)  –  Léonce Perret  –  1922

Fiche générale

  • Titre original : The Empire of Diamonds (1920)
  • Numéro de film : 8925
  • Genre : Scène dramatique
  • Production :Perret Productions
  • Édition : Pathé Consortium Cinéma
  • Réalisateur :Léonce Perret
  • Interprètes : Léon Mathot (Graves)
    Jacques Volnys (Trazi)
    Charles de Rochefort (Le juge)
    Laurent Morlas (Anderson)
    Fernand Mailly (de Lambris)
    Marcel Levesque (Pigeon)
    Robert Elliott (Versigny)
    Henry G. Sell (Bernac)...
  • Scénario :Léonce Perret d’après le roman de Valentin Mandelstann (1914)
  • Directeur de la photographie : René Guissart

Production

  • Titre original : The Empire of Diamonds (1920)
  • Production :Perret Productions
  • Édition : Pathé Consortium Cinéma

Fiche artistique

  • Réalisateur :Léonce Perret
  • Scénario :Léonce Perret d’après le roman de Valentin Mandelstann (1914)
  • Interprètes :Léon Mathot (Graves)
    Jacques Volnys (Trazi)
    Charles de Rochefort (Le juge)
    Laurent Morlas (Anderson)
    Fernand Mailly (de Lambris)
    Marcel Levesque (Pigeon)
    Robert Elliott (Versigny)
    Henry G. Sell (Bernac)
    Earl Fox (Michelle Versigny)
    Ruth Hunter (Miss Hopkiss)

Fiche technique

  • Photographie :René Guissart
  • Décors :Nice
    Monte Carlo
    Cap Martin
    Paris
    Londres
    New York et sur un paquebot

Résumé et notes

  • Genre : Scène dramatique
  • Métrage : (1 905 m)

RÉSUMÉ

Depuis un an, une formidable escroquerie fait circuler sur le marché plus de dix millions de faux diamants. A New York, la compagnie diamantifère du Cap s’émeut de ce trafic qui menace de ruiner son industrie. Il est décidé que son Président Versigny partira pour l’Europe afin de faire cesser cet énorme trafic. Il s’embarque avec sa fille Michelle et le fiancé de celle-ci, Paul Bernac. Il vont tout d’abord à Londres s’entretenir avec Graves, le Président du Diamond Trust. Or, Graves est un escroc et un faussaire. Il est le pivot de la formidable imposture que Versigny est chargé de démasquer. Le chimiste Andersen qui a, à son insu, fourni les moyens de commettre cette escroquerie, va trouver Versigny et le met au courant des faits. Graves attire Versigny dans un piège et le séquestre tandis que son âme damnée Trazy enferme Andersen dans un moulin et veut le forcer à donner le secret de sa fabrication. Trazy s’en empare et met le feu au moulin. Heureusement, Andersen réussit à s’échapper. Pendant ce temps, Paul Bernac veut disculper Versigny surtout depuis que l’on a découvert Graves assassiné. Il réussit à trouver le coupable qui n’est autre que Trazy et ainsi à disculper son futur beau-père.

En savoir plus

Sujet dans Pathé-Programme n° 27 et dans Catalogue de l’A.F.I., p.239

Sortie : Pathé-Temple, Paris, 7 au 13.7.1922

Note critique : "Film americano (?) di avventure : interessante e bella produzione, non tanto per il tema come per la bellezza delle visioni girate in America, Parigi, Nizza, Montecarlo, in ambiente lussuosi, con trovate non tanto comuni e piacevoli" - In "La Rivista Cinematografica", n° 1, 1924

Présentation corporative : 24.5.1922
Date de la publication électronique :12 October 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, De Pathé frères à Pathé Cinéma (1915-1927), Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004