Fille sauvage (La) (12ème épisode : L’Absolution)  –  Henri Etiévant  –  1922

Fiche générale

Affiche
  • Numéro de film : 8937
  • Genre : Ciné-roman en 12 épisodes
  • Production :Ermolieff-Films
  • Édition : Pathé Consortium Cinéma
  • Réalisateur :Henri Etiévant
  • Interprètes : Nathalie Lissenko (Jacqueline Gervoise)
    Irène Wells (Liliane)
    Lily Desly (Henriette Villedieu)
    Volkonskaïa (Mme Villedieu)
    Angèle Decori (Mme Damloup)
    Wrangel (Marie Jeremit)...
  • Scénario :d’après le roman de Jules Mary (1905)

Production

  • Production :Ermolieff-Films
  • Édition : Pathé Consortium Cinéma

Fiche artistique

  • Réalisateur :Henri Etiévant
  • Scénario :d’après le roman de Jules Mary (1905)
  • Interprètes :Nathalie Lissenko (Jacqueline Gervoise)
    Irène Wells (Liliane)
    Lily Desly (Henriette Villedieu)
    Volkonskaïa (Mme Villedieu)
    Angèle Decori (Mme Damloup)
    Wrangel (Marie Jeremit)
    Marie Dubuisson (Maman Raigice)
    Romuald Joubé (Renaud Raigice)
    Henri Janvier (Jodry-Thuret)
    Nicolas A. Rimsky (Denis Gervoise)
    Gaston Rieffler (Henri Villedieu)
    Viatcheslav Tourjansky (Robertson)
    Émile Milo (Jeremit)
    Ernest Maupain (Stephen Cobbs)
    Thierry Angély (Papa Damloup)
    Pierre Delmonde (Dorritt)
    Camille Bardou (Brown)
    Paul Jorge

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Ciné-roman en 12 épisodes
  • Métrage : (1 165 m)

RÉSUMÉ

Un détective, Martin, envoyé par Jodry-Thuret, pénètre chez les Gérémit et finit par découvrir les lettres payées si cher par Henriette. À leur retour, les Gérémit, s’apercevant de la disparition des lettres, se battent entre eux et mettent le feu à leur maison. Ils périssent dans les flammes. En recevant des mains du détective les fameuses lettres, Jodry-Thuret, s’écroule, paralysé. Tandis que ces évènements se déroulaient, Gervoise et Jacqueline étaient accourus à Paris retrouver Liliane. Jacqueline va se jeter aux pieds de Renaud et le supplie de sauver sa fille. Alors Renaud la relève et lui dit qu’il épousera Liliane. Le jour du mariage, Henriette se présente mais au moment où elle va tout révéler, un coup de théâtre se produit, son mari entre et, la forçant à se tenir à l’écart, exige qu’elle lui remette les lettres compromettantes et lui permet d’aller rejoindre Dorritt, le seul homme qu’elle mérite. Et lorsque plus tard, Jacqueline est prête à tout avouer à son mari, celui-ci lui dit tendrement de se taire en ajoutant : “Je sais ton martyre et je t’aime”

En savoir plus

Sujet dans Pathé-Programme n° 39

Présentation corporative : 19.7.1922
Date de la publication électronique :12 October 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, De Pathé frères à Pathé Cinéma (1915-1927), Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004