Etre ou ne pas être  –  René Leprince  –  1922

Fiche générale

  • Numéro de film : 8980
  • Genre : Scène dramatique
  • Production :Pathé Consortium Cinéma
  • Édition : Pathé Consortium Cinéma
  • Réalisateur :René Leprince
  • Interprètes : Léon Mathot (Pierre de Kérouec)
    Renée Sylvaire (Jeannine de Kérouec)
    la petite Régine Dumien (Rosette)
    Gaston Rieffler (Jean Bayssic)
    Maurice Cohen
    Pierre Denolds
    René Donnio
  • Directeur de la photographie : Julien Ringel

Production

  • Production :Pathé Consortium Cinéma
  • Édition : Pathé Consortium Cinéma

Fiche artistique

  • Réalisateur :René Leprince
  • Interprètes :Léon Mathot (Pierre de Kérouec)
    Renée Sylvaire (Jeannine de Kérouec)
    la petite Régine Dumien (Rosette)
    Gaston Rieffler (Jean Bayssic)
    Maurice Cohen
    Pierre Denolds
    René Donnio

Fiche technique

  • Photographie :Julien Ringel

Résumé et notes

  • Genre : Scène dramatique
  • Métrage : (2 235 m)

RÉSUMÉ

À Bizerte, le lieutenant Pierre de Kérouec commande le sous marin Le Lauzun. Il habite avec sa femme Jeannine et sa petite Rosette, une belle villa où des réceptions intimes réunissent quelques amis. Parmi eux se trouve Jean Bayssic qui convoite la femme de Kérouec. Jeannine est appelée à Nice auprès de son père gravement malade. Alors Bayssic invite de Kérouec chez lui et là, lui fait fumer de l’opium. Un ordre arrive de prendre la mer immédiatement et son second, l’enseigne Fortier, devant l’absence du patron, prend le commandement du sous marin. Ce dernier sombre corps et biens en sautant sur une mine. À son éveil, de Kérouec est épouvanté. Sur les insidieux conseils de Bayssic, il fuit vers le Sud. Fait prisonnier par des Touaregs, il sauve la vie à son guide qui lui avoue alors avoir été payé par Bayssic pour le tuer. Après s’être évadés, ils repartent alors vers le Nord. De retour à Bizerte, il apprend que sa femme et Bayssic sont à Nice. Là, l’attitude de sa femme envers le misérable ne laisse aucun doute dans son esprit. Sa femme lui est restée fidèle. Il attaque le traître et dans la lutte celui-ci est tué. Devant le jury des Alpes-Maritimes, de Kérouec reste muet, car pour tous, le lieutenant de Kérouec est mort, mais un cri de Josette :“Papa” révèle toute la vérité. Six mois après, Pierre, Jeannine et la petite Rosette quittent la terre natale.

En savoir plus

Sujet dans Pathé-Programme n° 44

Sortie : Pathé-Temple, Paris, 3 au 9.12.1922

Note critique : "Il faut une grande science de l’effet dramatique pour qu’un film puisse monter de scène en scène pour arriver à un effet puissant à ce qu’on appelle “le coup de théâtre” René Le Prince sait fort bien doser ses effets et les répartir." - Boisyvon in "L’Intransigeant", 4.11.1922

Présentation corporative : 13.9.1922
Date de la publication électronique :13 octobre 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, De Pathé frères à Pathé Cinéma (1915-1927), Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004