Le Crime de Monique  –  Robert Péguy  –  1922

Fiche générale

  • Numéro de film : 9015
  • Genre : Scène dramatique
  • Production :Film Y. Barbaza
  • Édition : Pathé Consortium Cinéma
  • Réalisateur :Robert Péguy
  • Interprètes : Yvette Andreyor (Monique Ruffat)
    Yvonne Sandré (Mary)
    Jeanne Brindeau
    Jean Toulout (Ruffat)
    Lucien Dalsace (Gilbert Merey)
    Paul Franceschi (le juge d’instruction)
    Daniel Mendaille (Jean Vorel)
  • Scénario :d’après le roman de Guy de Teramond
  • Adaptation :Robert Péguy
  • Directeur de la photographie : Gaston Brun

Production

  • Production :Film Y. Barbaza
  • Édition : Pathé Consortium Cinéma

Fiche artistique

  • Réalisateur :Robert Péguy
  • Scénario :d’après le roman de Guy de Teramond
  • Adaptation :Robert Péguy
  • Interprètes :Yvette Andreyor (Monique Ruffat)
    Yvonne Sandré (Mary)
    Jeanne Brindeau
    Jean Toulout (Ruffat)
    Lucien Dalsace (Gilbert Merey)
    Paul Franceschi (le juge d’instruction)
    Daniel Mendaille (Jean Vorel)

Fiche technique

  • Photographie :Gaston Brun

Résumé et notes

  • Genre : Scène dramatique
  • Métrage : (1 855 m)

RÉSUMÉ

Les parents de Monique Florion l’ont forcé à épouser Ruffat, le riche propriétaire d’un haras du pays malgré son amour pour un jeune médecin, Gilbert Merey. Elle avait été vite délaissée mais elle avait sa petite fille pour la consoler. Un soir, elle assista par hasard à l’assassinat par son mari de sa femme de chambre, Mary, fiancée au palefrenier Jean Vorel. La justice conclut au suicide. Les affaires de Ruffat allant très mal, il exigea un soir de sa femme qu’elle lui remit les 500000 francs de sa dot. Sur son refus, il la prit à la gorge. Monique prit le premier objet qui lui tomba sous la main et frappa. Gilbert Merey s’accusa du meurtre. Mais au moment, où emplie de remords elle allait écrire au procueur, Jean Vorel frappa à la porte et parla. C’était lui qui avait tué Ruffat ayant entendu ce que Monique avait crié. Monique alors lui demanda de signer ses aveux et lui permit de s’enfuir. Peu après, son calvaire terminé, elle épousait celui qui avait offert sa vie pour elle.

En savoir plus

Sujet dans Pathé-Programme n° 52

Sortie : Omnia Pathé, Paris, 29.12.1922 au 4.1.1923

Présentation corporative : 8.11.1922
Date de la publication électronique :13 October 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, De Pathé frères à Pathé Cinéma (1915-1927), Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004