Pax domine  –  René Leprince  –  1923

Fiche générale

  • Numéro de film : 9146
  • Genre : Scène dramatique
  • Production :Pathé Consortium Cinéma
  • Édition : Pathé Consortium Cinéma
  • Réalisateur :René Leprince
  • Interprètes : Blanche Montel (Charlotte Brenner)
    Claude France (la femme)
    Adrienne Duriez (Mme Brenner)
    Gaston Norès (Wilhelm Brenner)
    Pierre Daltour (Jean Dermoz)
    Camille Bert (Pascal)
    Charles Lamy (Levillain)
    Sutty (Legros)...
  • Scénario :d’après le roman de Maurice Rostand L’Homme que j’ai tué (1921)
  • Directeur de la photographie : Julien Ringel
    Willy Faktorovitch et René Gaveau

Production

  • Production :Pathé Consortium Cinéma
  • Édition : Pathé Consortium Cinéma

Fiche artistique

  • Réalisateur :René Leprince
  • Scénario :d’après le roman de Maurice Rostand L’Homme que j’ai tué (1921)
  • Interprètes :Blanche Montel (Charlotte Brenner)
    Claude France (la femme)
    Adrienne Duriez (Mme Brenner)
    Gaston Norès (Wilhelm Brenner)
    Pierre Daltour (Jean Dermoz)
    Camille Bert (Pascal)
    Charles Lamy (Levillain)
    Sutty (Legros)
    Ernest Maupain (l’archiprêtre)

Fiche technique

  • Photographie :Julien Ringel
    Willy Faktorovitch et René Gaveau
  • Décors :Église de Brou (Ain)

Résumé et notes

  • Genre : Scène dramatique
  • Métrage : (1 685 m)

RÉSUMÉ

Dans leur prospère exploitation agricole et forestière du Jura, la famille Brenner vit heureuse. Mais Wilhelm s’est épris d’une jeune femme, maîtresse délaissée du sculpteur Jean Dermoz. La jeune femme a juré de se venger. Elle provoque une discussion entre Jean Dermoz et Wilhelm Brenner. La discussion s’envenime et au cours de la dispute, Dermoz tue accidentellement Wilhelm. Le meurtrier s’enfuit et se réfugie dans la cathédrale dans laquelle il s’occupait de la réfection d’œuvres d’art. Il se confesse à l’archiprêtre qui lui ordonne de vivre et d’expier. Mais peu après, le hasard rapproche Jean Dermoz de la famille Brenner. Charlotte en devient amoureuse. Le fiancé de Charlotte, Pascal devient jaloux. Un soir, Jean trouve la jeune fille seule. Cette dernière lui avoue son amour mais Jean alors lui confesse son “crime”. Pascal qui a tout entendu, fait irruption dans la pièce et se rue sur son rival. Charlotte s’enfuit à cheval. Les deux hommes se précipitent à sa suite et à son secours. Elle épousera Pascal tandis que Jean disparaîtra.

En savoir plus

Sujet dans Cinémagazine n° 39, 28.9.1923 et dans Ciné-Miroir n° 38,15.11.1923

Sortie : Cinéma Mésange, Paris, 23 au 29.11.1923

Note critique : “Mais comme M. Leprince a cru bon de tenir à l’écart de son film tout ce qui, touchant à la guerre, donnait au roman son sens véritable et spécial, la matière de Pax Domine n’est plus que mélodramatique… M. Leprince a essayé de donner à ce mélodrame des apparences vraisemblables et raisonnables et il y a assez souvent réussi, bien qu’il y ait été bien mal aidé par son principal interprète M. Daltour.” René Jeanne, Le Petit Journal, 16.11.1923

Présentation corporative : 12.9.1923
Date de la publication électronique :16 octobre 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, De Pathé frères à Pathé Cinéma (1915-1927), Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004