La Goutte de sang  –  Jean Epstein puis Maurice Mariaud  –  1924

Fiche générale

  • Numéro de film : 9286
  • Genre : Scène dramatique
  • Production :Société des Cinéromans
  • Édition : Pathé Consortium Cinéma
  • Réalisateur :Jean Epstein puis Maurice Mariaud
  • Interprètes : Andrée Lionel (Mme Chenavat)
    Paulette Ray (Gisèle)
    Arlette Simiane (Marie l’innocente)
    Georges Charlia (Richard)
    Roger Karl (Justin Chenavat)
    Michaël Floresco (Renaud)
    Daniel Mendaille (le juge d’instruction)
    Jean François Martial (Bernier)...
  • Scénario :d’après le roman éponyme de Jules Mary paru en feuilleton dans Le Petit Parisien du 11.10 au 27.12.1908
  • Directeur de la photographie : Paul Guichard

Production

  • Production :Société des Cinéromans
  • Édition : Pathé Consortium Cinéma

Fiche artistique

  • Réalisateur :Jean Epstein puis Maurice Mariaud
  • Scénario :d’après le roman éponyme de Jules Mary paru en feuilleton dans Le Petit Parisien du 11.10 au 27.12.1908
  • Interprètes :Andrée Lionel (Mme Chenavat)
    Paulette Ray (Gisèle)
    Arlette Simiane (Marie l’innocente)
    Georges Charlia (Richard)
    Roger Karl (Justin Chenavat)
    Michaël Floresco (Renaud)
    Daniel Mendaille (le juge d’instruction)
    Jean François Martial (Bernier)
    Émile de Saint-Ober

Fiche technique

  • Photographie :Paul Guichard
  • Assistant réalisateur :Georges Bernier

Résumé et notes

  • Genre : Scène dramatique
  • Métrage : (1 875 m)

RÉSUMÉ

Justin Chenavat, à la poursuite d’une feuille de papier envolée de son bureau fait la connaissance d’une jeune ouvrière qui vient de ramasser la dite feuille et le coup de foudre aidant, il l’épouse. Bientôt Mathilde donne le jour à un petit garçon Renaud. Mais Mathilde a eu un autre enfant, Richard dont elle a caché l’existence à son mari sur les conseils de sa mère qui assure la garde de l’enfant. Le manège de sa femme, de moins en moins prudente, attire l’attention de Chenavat qui un jour la suit et découvre la vérité. Il se tait. Les deux enfants grandissent. Renaud, studieux et travailleur est un brillant étudiant en médecine. Richard a trouvé, grâce à sa mère, un emploi chez M. Mirador propriétaire de fours à chaux. Mais comme il est travailleur et intelligent, il devient bien vite le meilleur collaborateur de M. Mirador. Richard retrouve sa mère dans des rendez-vous en forêt et c’est là que Renaud les surprend un jour. Leur attitude embarrassée fait naître chez Renaud un horrible soupçon. Ils se battent et Renaud a le dessus. Il laisse Richard pour mort. La disparition de Richard à l’usine entraîne des recherches. Mathilde, dans sa douleur, avoue enfin la vérité. Une petite fille dit avoir rencontré dans les bois un homme masqué qu’elle a mordu. Ce n’est point Renaud. Tout se dénoue. L’homme, un nommé Bernier ayant trouvé Richard blessé l’a enfermé dans un four à chaux qui doit fonctionner ce matin. Renaud y court et délivre son frère à qui il demande pardon. Et ainsi la famille se recompose.

En savoir plus

Sujet dans Pathé-Programme n° 43

Note critique : “Dramma a forti tinte, ricco di situazioni avventurose, dopo di che spuntano giorni di felicità per tutti i protagonisti della vicenda. Le situazioni delicate ci obbligano a consentirne la visione ai soli spettatori adulti anche senza condannarlo, non crediamo opportuno questo film per tutti i nostri ambienti.” La Rivista del Cinematografo n° 2/1921 (Cité par V. Martinelli)

Date de la publication électronique :27 octobre 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, De Pathé frères à Pathé Cinéma (1915-1927), Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004