La Vierge du portail  –  M. A. Durec  –  1924

Fiche générale

  • Titre original : Die Madonna am Portal (1923)
  • Numéro de film : 9318
  • Genre : Scène dramatique en six parties
  • Production :Internationale Film AG
    Berlin
  • Édition : Pathé Consortium Cinéma
  • Réalisateur :M. A. Durec
  • Interprètes : Frantz Schulz (Jehan)
    Solange Vlaminck (Geneviève)
    Herman Valentin (l’architecte Guillaume de Meung
    le père de Geneviève)
    Lefleur (le maître verrier)
    Moreau (son fils)
    Marochetti (la Fioverina)
  • Scénario :M. A. Durec d’après La Cathédrale de M. Janot
  • Directeur de la photographie : Kantorec
  • Chef décorateur : Heinrich Richter
  • Costumier : Hébert

Production

  • Titre original : Die Madonna am Portal (1923)
  • Production :Internationale Film AG
    Berlin
  • Édition : Pathé Consortium Cinéma

Fiche artistique

  • Réalisateur :M. A. Durec
  • Scénario :M. A. Durec d’après La Cathédrale de M. Janot
  • Interprètes :Frantz Schulz (Jehan)
    Solange Vlaminck (Geneviève)
    Herman Valentin (l’architecte Guillaume de Meung
    le père de Geneviève)
    Lefleur (le maître verrier)
    Moreau (son fils)
    Marochetti (la Fioverina)

Fiche technique

  • Photographie :Kantorec
  • Chef décorateur :Heinrich Richter
  • Costumier :Hébert

Résumé et notes

  • Genre : Scène dramatique en six parties
  • Métrage : (2 810 m)

RÉSUMÉ

Le jeune sculpteur Jehan tente de modeler une statue d’Eve en s’inspirant des vitraux de la Cathédrale en cours de construction. Il manque encore la Statue de la Vierge à qui la Cathédrale est consacrée et qui doit être mise sur le portail central. L’architecte Guillaume de Meung demande à Jehan de la réaliser. Jehan et la fille de l’architecte, Geneviève s’aiment. Le jeune homme jure à Geneviève qu’il fera la statue et qu’il l’aime et qu’elle sera sa femme mais l’architecte a donné sa parole au maître verrier que Geneviève serait l’épouse du fils du verrier. Geneviève refuse d’épouser le garçon. Entre-temps, le duc de Ferrare annonce sa visite. La maîtresse de ce dernier la Fioverina propose d’emmener Jehan à Ferrare. Le jeune garçon s’en va mais promet de revenir avec la statue de la Vierge. Mais il tombe amoureux de la Fioverina. Jehan, amoureux et jaloux réalise une statue qui est l’image de la volupté plutôt que l’image de la Sainte Mère. Dans un accès de rage il la détruit et rentre en France. Mais il ne reste plus que deux jours pour réaliser son œuvre. Alors, un miracle se produit et à l’heure dite devant le clergé et la foule rassemblée, la statue de la Vierge à l’enfant apparaît.

En savoir plus

Sujet d’après vision et générique par Vittorio Martinelli

Date de la publication électronique :27 October 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, De Pathé frères à Pathé Cinéma (1915-1927), Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004