Mon oncle  –  Maurice Mariaud  –  1925

Fiche générale

  • Numéro de film : 9335
  • Genre : Comédie
  • Production :Les Films de France
  • Édition : Pathé Consortium Cinéma
  • Réalisateur :Maurice Mariaud
  • Interprètes : Francine Mussey (Hélène de Champleux)
    Jean Devalde (Maurice de Champleux)
    Paul Menant (la Bricole)
    René Navarre (le père Jean)
  • Scénario :Maurice Mariaud
  • Directeur de la photographie : Henri Stucker

Production

  • Production :Les Films de France
  • Édition : Pathé Consortium Cinéma

Fiche artistique

  • Réalisateur :Maurice Mariaud
  • Scénario :Maurice Mariaud
  • Interprètes :Francine Mussey (Hélène de Champleux)
    Jean Devalde (Maurice de Champleux)
    Paul Menant (la Bricole)
    René Navarre (le père Jean)

Fiche technique

  • Photographie :Henri Stucker
  • Assistant réalisateur :Landrin-Boiville

Résumé et notes

  • Genre : Comédie
  • Métrage : (1 710 m)

RÉSUMÉ

Dans un asile de nuit, le matin, deux hommes font connaissance, l’un le plus âgé est appelé le père Jean, l’autre le plus jeune est dit La Bricole. Père Jean, qui se hâte vers son travail occasionnel : laver des toutous, est arrêté par un paquet de vêtements posés sur le sol. Dans un manteau, il découvre un trousseau de clefs, une lettre et un carnet. Par la lettre, un nommé Harry Barclay lègue sa fortune, sa maison et tout ce qu’il possède à celui qui le premier la trouvera. Père Jean se rend donc dans la demeure de Barclay à Passy. Il s’installe. Le lendemain matin, une jeune fille se présente et lui saute au cou en s’écriant : “Bonjour mon oncle !” Père Jean la laisse croire. La jeune fille s’installe. Le dit Barclay était écrivain et le père Jean doit écrire un roman que l’éditeur de Barclay lui avait commandé. Un jeune secrétaire l’aide dans cette tâche. Mais un jour, La Bricole arrive et menace de tout dire si le père Jean ne le laisse pas s’installer. Le jeune secrétaire et la nièce s’aiment mais il est pauvre. Il n’ose se déclarer mais elle se charge de convaincre son “oncle”. La Bricole, cependant, a jeté son dévolu sur la jeune fille et exige de l’épouser. C’en est trop pour le père Jean qui se décide à tout avouer. Mais, surprise, Harry Barclay réapparaît ! C’est le secrétaire qui raconte tout. Il est le fils de Harry Barclay qu’il a trouvé mort à son retour d’Afrique. Il a voulu se suicider mais, recueilli par des mariniers, il est resté longtemps malade.

En savoir plus

Sujet dans Pathé-Programme n° 4

Sortie : Omnia Pathé, Paris, 23 au 29.1.1925

Note critique : “Dans cette amusante comédie, René Navarre dans le rôle du père Jean a fait une intéressante création (et l’on) est surpris du type extraordinaire de déclassé qu’il a su camper.” Jean Gallois, Le Matin, 23.1.1925

Date de la publication électronique :27 October 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, De Pathé frères à Pathé Cinéma (1915-1927), Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004