Le Mariage de Rosine  –  Colombier / Pière  –  1925

Fiche générale

  • Numéro de film : 9334
  • Genre : Comédie
  • Production :Société des Cinéromans et Les Films de France
  • Édition : Pathé Consortium Cinéma
  • Réalisateur :Colombier
    Pière
  • Interprètes : Josyane(Rosine) ; Cresso
    Ady (Fanny Desroses) ; Lefaur
    André (M. Pommier) ; Dehelly
    Jean (Picolo)
  • Directeur de la photographie : Mérobian
    Karémine ; Aubourdier...
  • Chef décorateur : Colombier
    Jacques

Production

  • Production :Société des Cinéromans et Les Films de France
  • Édition : Pathé Consortium Cinéma

Fiche artistique

  • Réalisateur :Colombier
    Pière
  • Interprètes :Josyane(Rosine) ; Cresso
    Ady (Fanny Desroses) ; Lefaur
    André (M. Pommier) ; Dehelly
    Jean (Picolo)

Fiche technique

  • Photographie :Mérobian
    Karémine ; Aubourdier
    Raoul
  • Chef décorateur :Colombier
    Jacques

Résumé et notes

  • Genre : Comédie
  • Métrage : (1 665 m)

RÉSUMÉ

Rosine travaille dans un grand magasin de couture. Elle aime son voisin de palier un jeune peintre futuriste nommé Picolo. Elle est aimée de son patron M. Pommier. Elle fait passer Picolo pour son frère. Alors Pommier pour séduire Rosine fait sa cour à Picolo à qui il achète trois tableaux qui, cependant, ne lui plaisent pas. Or, un jour, il rompt avec sa maîtresse Fanny Desrose. Picolo assiste à la scène. Il plaît à Fanny et Picolo ne lui résiste guère. Pommier alors veut épouser Rosine. Celle-ci, toute à son chagrin de voir Picolo s’éloigner d’elle accepte. Elle veut, avant, connaître la “grande vie”. Cependant Rosine et Picolo ont vite compris qu'ils s’aiment toujours et ils se marient sous l’égide de ce bon M. Pommier.

En savoir plus

Sujet dans Pathé-Programme n° 7 et dans Ciné-Miroir n° 66, 15.1.1925

Sortie : Omnia Pathé, Paris, 13 au 19.2.1925

Note critique : “Pière Colombier a réalisé avec Le Mariage de Rosine une comédie délicieuse. Sa formule est heureuse puisqu’elle est sobre, légère et amusante… La clarté du développement séduit le spectateur, elle l’intéresse à l’action qui ne s’alourdira jamais de complications inutiles.” Jean Gallois, Le Matin, 13.2.1925

  • Sortie : 13-19/02/1925
Date de la publication électronique :27 October 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, De Pathé frères à Pathé Cinéma (1915-1927), Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004