Fleur de lotus  –  Chester M. Franklin  –  1925

Fiche générale

  • Titre original : The Toll of the Sea (1922)
  • Genre : Scène dramatique
  • Production :Technicolor Motion Pictures
  • Édition : Pathé Consortium Cinéma
  • Réalisateur :Chester M. Franklin
  • Interprètes : Anna May Wong (Fleur de Lotus)
    Kenneth Harlan (Allen Carver)
    Beatrice Benley (Barbara Carver)
    Baby Marion (Little Allen)
    Etta Lee et Ming Young (deux commères)
  • Scénario :Frances Marion
  • Directeur de la photographie : J. A. Ball

Production

  • Titre original : The Toll of the Sea (1922)
  • Production :Technicolor Motion Pictures
  • Édition : Pathé Consortium Cinéma

Fiche artistique

  • Réalisateur :Chester M. Franklin
  • Scénario :Frances Marion
  • Interprètes :Anna May Wong (Fleur de Lotus)
    Kenneth Harlan (Allen Carver)
    Beatrice Benley (Barbara Carver)
    Baby Marion (Little Allen)
    Etta Lee et Ming Young (deux commères)

Fiche technique

  • Photographie :J. A. Ball

Résumé et notes

  • Genre : Scène dramatique
  • Métrage : (1 400 m couleurs)

RÉSUMÉ

On a prédit à Fleur de Lotus qu’un prince viendrait d’au-delà des mers pour l’épouser. Chaque jour, la naïve petite chinoise attendait au bord de la mer l’arrivée de l’élu. Celui-ci se présenta sous la forme d’un naufragé qui fut recueilli par Fleur de Lotus et les siens. Fleur de Lotus s’éprit de l’étranger et elle en eut un enfant. L’étranger cependant retourna aux USA et oublia la petite chinoise. Fleur de Lotus parlait souvent de son papa à l’enfant. Un jour, Allen revint avec sa femme. L’épouse s’intéressa à l’enfant. Alors, Fleur de Lotus fit ses adieux à son fils en lui disant que sa “vraie” maman était la jeune étrangère et elle remit à Allen et à son épouse l’enfant puis elle alla se noyer.

En savoir plus

Sujet dans Pathé-Journal n° 19, 1.4.1925 et dans Catalogue de l’A.F.I., p. 818

Sortie : Ciné Max Linder, Paris, 27.3 au 2.4.1925

Notes critiques : “If one were in describing this picture, to use the word “marvellous”, one would not be exagerating much : the colors are so beautiful, and so clear, that one becomes enchanted… the story, too, is good ; it is tragedy… although not over-strong, the acting of Anna May Wong makes it not only interesting, but deeply appealing.” Harrison’s Reports, 9.12.1922

“May Wong, senza giustificare l’appelativo di Duse del celeste Impero… è una buona attrice, un po’ statica se la giudichiamo con gli occhi nostri di occidentali : forse gli orientali potranno vedere in lei qualcosa che noi non vediamo.” La Rivista Cinematografica, n° 17/1927 (cité par V. Martinelli)

Date de la publication électronique :27 October 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, De Pathé frères à Pathé Cinéma (1915-1927), Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004