La Glu  –  Fescourt / Henri  –  1927

Fiche générale

  • Genre : Scène dramatique
  • Production :Société des Cinéromans
  • Édition : Pathé Consortium Cinéma
  • Réalisateur :Fescourt
    Henri
  • Interprètes : Rouer
    Germaine (la Glu) ; Boyer
    Juliette (Marie des Anges) ; Lequesne
    Janine (Naïk) ; Pager
    Louise (la gouvernante) ; Rozet
    François (le gars Marie-Pierre) ; Maillard
    Henri (le père Gillioury) ; Marnay
    André (Dr Cézambre) ; Dubosc...
  • Scénario :Richepin
    Jean (d’après le roman
    1881)
  • Adaptation :Fescourt
    Henri
  • Directeur de la photographie : Lafont
    Georges ; Grimault...
  • Monteur : Bouquet
    Jean-Louis

Production

  • Production :Société des Cinéromans
  • Édition : Pathé Consortium Cinéma

Fiche artistique

  • Réalisateur :Fescourt
    Henri
  • Scénario :Richepin
    Jean (d’après le roman
    1881)
  • Adaptation :Fescourt
    Henri
  • Interprètes :Rouer
    Germaine (la Glu) ; Boyer
    Juliette (Marie des Anges) ; Lequesne
    Janine (Naïk) ; Pager
    Louise (la gouvernante) ; Rozet
    François (le gars Marie-Pierre) ; Maillard
    Henri (le père Gillioury) ; Marnay
    André (Dr Cézambre) ; Dubosc
    André ; Réal
    Jacques

Fiche technique

  • Photographie :Lafont
    Georges ; Grimault
    Marcel
  • Monteur :Bouquet
    Jean-Louis

Résumé et notes

  • Genre : Scène dramatique

RÉSUMÉ

Dans un petit port de pêche breton vivent Marie des Anges qui a perdu son mari et 9 enfants. Marie-Pierre le seul garçon qui lui reste est fiancé à la douce NaÏk. Avec eux vit également un vieux pêcheur Gillioury. À la ville voisine, le comte de Ribiers s’est retiré. Il est inquiet pour le sort de son neveu qui s’est entiché d’une “gourgandine” surnommée La Glu. Cette dernière, désireuse d’épouser le jeune homme mais surtout sa fortune vient se fixer dans le petit port. Le vieux comte l’aperçoit et en tombe amoureux. La Glu, entre temps, a pris dans ses filets le gars Marie-Pierre. Ce dernier abandonne les siens. La Glu, peu de temps après, l’abandonne et Marie-Pierre revient au pays. Un soir, il apprend que La Glu est à Nantes. Il part pour la tuer mais retombe dans les filets de la séductrice. À quelques temps de là, le comte et son neveu se rencontrent chez La Glu. Marie-Pierre apparaît et, comprenant tout, va se fracasser la tête sur les rochers. Mais alors qu’il est en passe de guérir, La Glu arrive en déclarant qu’elle vient voir le gars. Alors Marie des Anges se saisit d’une hache et la tue. C’est le vieux docteur Cézambre, première victime de La Glu, qui s’accuse du meurtre.

En savoir plus

Note : La Glu avait déjà été adapté en septembre 1913 par A. Capellani (voir Cat. 1912-1913-1914 n° 6 388)

Notes critiques : “…la riduzione e la direzione artistica “del film” son ben povera cosa ; e la messa in scena e la tecnica non fanno che accrescere i diffetti della pellicola… E gli attori, primissimi la Rouer e il Rozet, non dimostrano di sentire e di comprendere le figure che rappresentano, ma agiscono come agiscono solo perché hanno davanti qualcuno che impone loro di far cosi. Tutto il lavoro risulta cosi' meccanico, privo di colore, di calore e procede a fatica, ansimando.” Kines n° 2/1928 (Cité par V. Martinelli)

“M. Henri Fescourt s’est montré non moins adroit, non moins sincère que le poète et l’œuvre cinématographique qu’il nous apporte aujourd’hui est non moins heureuse que Les Misérables… les images qu’il a composées sont belles et sobres et évoquent avec beaucoup d’art le charme un peu âpre de la Bretagne.” René Jeanne, Le Petit Journal, 3.6.1927

Présentation corporative : 27/04/1927
Date de la publication électronique :30 October 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, De Pathé frères à Pathé Cinéma (1915-1927), Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004