Jean Chouan (1er épisode : La Patrie en danger)  –  Luitz-Morat  –  1926

Fiche générale

  • Numéro de film : 9473
  • Genre : Ciné-roman en 8 épisodes
  • Production :Société des Cinéromans
  • Édition : Pathé Consortium Cinéma
  • Réalisateur :Luitz-Morat
  • Interprètes : Schutz
    Maurice (Jean Cottereau dit Jean Chouan) ; Navarre
    René (Maxime Ardouin) ; Lagrenée
    Maurice (Jacques Cotterau) ; Vautier
    Élmire (Marquise de Thorigné) ; Mérelle
    Claude (Maryse Fleurus) ; Chaumont
    Marthe (Marie Claire Ardouin) ; Lefeuvrier
    Anna (Victoire Lefranc) ; Decœur...
  • Scénario :Bernède
    Arthur
  • Directeur de la photographie : Daniau-Johnston
    Frank ; Daret...

Production

  • Production :Société des Cinéromans
  • Édition : Pathé Consortium Cinéma

Fiche artistique

  • Réalisateur :Luitz-Morat
  • Scénario :Bernède
    Arthur
  • Interprètes :Schutz
    Maurice (Jean Cottereau dit Jean Chouan) ; Navarre
    René (Maxime Ardouin) ; Lagrenée
    Maurice (Jacques Cotterau) ; Vautier
    Élmire (Marquise de Thorigné) ; Mérelle
    Claude (Maryse Fleurus) ; Chaumont
    Marthe (Marie Claire Ardouin) ; Lefeuvrier
    Anna (Victoire Lefranc) ; Decœur
    Albert (Lefranc) ; Mendaille
    Daniel (Marceau) ; Bourdelle
    Thomy (Kléber) ; Baëre
    Jean-Paul de (Nicolas Lefranc) ; Amiot
    Paul (Marquis de Thorigné) ; Terrore
    César-Tullio (Pierre Florent) ; Baumer
    Jacques (Agricola)

Fiche technique

  • Directeur de la photo :Daniau-Johnston
    Frank ; Daret
    Georges ; Stucker
    Henri
  • Assistant réalisateur :Mariaud
    Maurice ; Le Brument
    Henry

Résumé et notes

  • Genre : Ciné-roman en 8 épisodes
  • Métrage : (9 240 mètres au total; premier épisode: 1 000 m)

RÉSUMÉ

Dans ce premier chapitre, nous faisons connaissance avec les principaux personnages de Jean Chouan. Marie Claire Ardouin et son père le libraire Maxime Ardouin. La famille Lefranc qui s'engage dans les armées de la République. Jacques Cottereau et son père Jean. Les conjurés bretons qui vont tenter de faire évader de la prison de l'Abbaye la marquise de Thorigné dont le mari était le suzerain de Jean Cottereau dit Jean Chouan. Puis, plus tard, à Nantes, l'on assiste à une réception de Maryse Fleurus où l'on parle beaucoup de l'insurrection menée par Jean Chouan. À cette réception paraît peu après Maxime Ardouin devenu délégué du Comité de Salut Public. Avec lui, il y a Marie Claire mais également les généraux Kléber et Marceau. Peu après, le jour de la Saint Jean, le bourg de Machecoul tenu par les Chouans est attaqué par les Bleus. Jacques est blessé au cours de la bataille. La nuit tombée, il est reconnu par Marie Claire mais aussi par Ardouin.

En savoir plus

Sujet dans Pathé-Journal n° 47, 22.1.1926 et dans Ciné-Miroir n° 90 du 15.1.1926

Sortie : Omnia Pathé, Paris, 22 au 28.1.1926

Note critique : “Avec une parfaite compréhension du sujet, M. Luitz-Morat a composé son film en larges fresques, vigoureusement dessinées où se profilent tour à tour les figures dominatrices des chefs de clans vendéens et celles des jeunes généraux républicains… Jean Chouan a été campé avec une saisissante exactitude par Maurice Schutz qui joue avec un réalisme étonnant ce rôle étrange de Vendéen fanatique, véritable apôtre parmi ses partisans un peu frustes…” Jean Gallois, Le Matin, 22.1.1926

Présentation corporative : 16/12/1925
  • Sortie : 22-28/01/1926
Date de la publication électronique :02 November 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, De Pathé frères à Pathé Cinéma (1915-1927), Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004