O sole mio !  –  Rosen / Philip E.  –  1926

Fiche générale

  • Titre original : This Woman (1924)
  • Numéro de film : 9445
  • Genre : Comédie dramatique
  • Production :Warner Brothers Pictures
  • Édition : Pathé Consortium Cinéma
  • Réalisateur :Rosen
    Philip E.
  • Interprètes : Rich
    Irene (Edith Drayton) ; Fazenda
    Louise (Rose) ; Cortès
    Ricardo (Withney Duane) ; Elliott
    Frank (Gordon Duane) ; Hale
    Creighton (Bobby Bleeker) ; Dunbar
    Helen (Mrs Surdevant) ; Bow
    Clara (Aline Sturdevant) ; McDermott...
  • Scénario :Loring
    Hope ; Lighton
    Louis Duryea (d'après le roman éponyme de Howard Rockey
    New York 1924)
  • Directeur de la photographie : Broening
    Lyman

Production

  • Titre original : This Woman (1924)
  • Production :Warner Brothers Pictures
  • Édition : Pathé Consortium Cinéma

Fiche artistique

  • Réalisateur :Rosen
    Philip E.
  • Scénario :Loring
    Hope ; Lighton
    Louis Duryea (d'après le roman éponyme de Howard Rockey
    New York 1924)
  • Interprètes :Rich
    Irene (Edith Drayton) ; Fazenda
    Louise (Rose) ; Cortès
    Ricardo (Withney Duane) ; Elliott
    Frank (Gordon Duane) ; Hale
    Creighton (Bobby Bleeker) ; Dunbar
    Helen (Mrs Surdevant) ; Bow
    Clara (Aline Sturdevant) ; McDermott
    Marc (Giacomo Stratini)

Fiche technique

  • Photographie :Broening
    Lyman

Résumé et notes

  • Genre : Comédie dramatique
  • Métrage : (2 150 m)

RÉSUMÉ

Edith Drayton, désespérée de ne pas trouver du travail, s'apprête à se suicider mais dans la chambre contiguë à la sienne, Rose provoque un incendie qu'Edith réussit à éteindre. Rose emmène alors Edith à dîner dans un cabaret. La police brusquement fait irruption et Edith, malgré ses protestations, est arrêtée, surtout à cause d'un homme Gordon Duane qui l'accable pour se dédouaner. Elle sort de prison au bout d'un mois et déambule dans la ville toujours aussi désespérée. Ce soir-là, chez les Sturdevant, Aline, la fille de la maison flirte avec Gordon Duane au grand désespoir de son prétendant sérieux Bobby. Ce dernier préfère s'en aller et, pour noyer son chagrin, boit plus que de raison. Alors qu'il est assis au bord d'un trottoir, il entend une orgue de Barbarie jouer O sole mio. Il convainc à coups de billets de banque, le joueur d'orgue à l'accompagner devant l'immeuble des Sturdevant et là, il se met à brailler la chanson. Edith, qui passait par là et entendant le massacre, se propose pour remplacer le chanteur. Un des invités des Sturdevant était justement ce soir là le maître Giacomo Stratini qui entendant cette voix charmante se penche à la fenêtre au moment où Edith s'évanouit. Il descend, et peu après, propose à la jeune fille de lui servir de professeur pendant que ses amis subviendront à ses besoins. Mais au fur et à mesure, Stratini tombe amoureux de son élève. Un jour, Gordon Duane arrive chez les Sturdevant et Edith dit toute la vérité sur son rôle. Le neveu de Gordon qui avait cru son oncle est rejeté par la jeune fille qui avoue à son professeur qu'elle l'aime également.

En savoir plus

Sujet dans Pathé-Journal n° 50, 12.2.1926 et dans Catalogue de l’A.F.I., p. 801

Sortie : Omnia Pathé, Paris, 12 au 18.2.1926

Notes critiques : “A distinctive society drama. There are scenes in it that are so pathetic that one is hardly able to suppress his emotions… Extremely dramatic are also the scenes in which she is shown braving disgrâce and exposing the villain. The direction is masterly ; the acting of all the players, particularly of Irene Rich is artistic ; the settings are lavish, and the photography is a treat for the eye.” Harrison's Reports, 1.11.1924

“Parmi de somptueux décors, Irène Rich, Louise Fazenda et Ricardo Cortez jouent avec beaucoup d'émotion et de naturel les scènes pathétiques du film, entourés d'une troupe très homogène.” Jean Gallois, Le Matin, 12.2.1926

Présentation corporative : 28/10/1925
  • Sortie : 12-18/02/1926
Date de la publication électronique :02 November 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, De Pathé frères à Pathé Cinéma (1915-1927), Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004