Epionne aux yeux noirs (L’) (2ème épisode : La Patrie avant tout)  –  Desfontaines / Henri  –  1926

Fiche générale

Affiche
  • Numéro de film : 9482
  • Genre : Ciné-roman en huit épisodes
  • Production :Société des Cinéromans
  • Édition : Pathé Consortium Cinéma
  • Réalisateur :Desfontaines
    Henri
  • Interprètes : Dalbaïcin
    Maria (la Kowa) ; Karl
    Roger (Vladimir Aryad) ; Missirio
    Gennica (Pierre Aryad) ; Marnay
    André (Novorski
    le pope) ; Decœur...
  • Scénario :Dambry
    Paul (d'après son ciné-roman paru en feuilleton dans le quotidien Le Journal du 14.3 au 13.5.1926)
  • Directeur de la photographie : Stucker
    Henri ; Aubourdier...

Production

  • Production :Société des Cinéromans
  • Édition : Pathé Consortium Cinéma

Fiche artistique

  • Réalisateur :Desfontaines
    Henri
  • Scénario :Dambry
    Paul (d'après son ciné-roman paru en feuilleton dans le quotidien Le Journal du 14.3 au 13.5.1926)
  • Interprètes :Dalbaïcin
    Maria (la Kowa) ; Karl
    Roger (Vladimir Aryad) ; Missirio
    Gennica (Pierre Aryad) ; Marnay
    André (Novorski
    le pope) ; Decœur
    Albert (Dorevnik) ; Delmas
    Suzanne (Sonia Dorevnik) ; Berger
    Paulette (Pascaline) ; Tissot
    Alice (la Vorbeck) ; Hermann
    Fernand (Francœur) ; Volbert
    André (Graffenberg) ; Hot
    Pierre (Masrour
    le roi de Karolie) ; Terrore
    César-Tullio (Vorbeck)

Fiche technique

  • Photographie :Stucker
    Henri ; Aubourdier
    Raoul
  • Assistant réalisateur :Bernier
    Georges

Résumé et notes

  • Genre : Ciné-roman en huit épisodes
  • Métrage : (4 969 mètres environ au total)

RÉSUMÉ

Au moment où Wladimir Aryad va faire sauter la crypte et lui avec, le pope intervient. Plus tard, méconnaissable, il se mêle aux prisonniers. Son fils Pierre, Pascaline et Francœur sont également faits prisonniers ainsi que Sonia. Wladimir et Sonia réussissent à s'évader mais Sonia est blessée. Peu après, Francœur et sa sœur quittent le pays en carriole. Ils s'arrêtent chez un paysan qui a recueilli Sonia. Francœur la soigne mais au moment de passer la frontière, ils sont arrêtés. Francœur est mis en prison. Sonia et Pascaline sont laissées libres de circuler dans l'enceinte de la ville. Pascaline rencontre le pope chez un marchand. Peu après, elle apprend que Pierre Aryad va être fusillé. Mais au matin le pope Novorski et ses amis réussissent à sauver le prince.

En savoir plus

Notes : Le scénario complet a paru dans Ciné-Miroir n° 94 du 15.3.1926 et dans Pathé-Journal n° 55 du 19.3.1926.

Sujet dans Pathé-Journal n° 57, 2.4.1926

Sortie : Omnia Pathé, Paris, 2 au 8.4.1926

Note critique : “Nous assistons depuis quelque temps à une surprenante renaissance du roman-cinéma… mais au lieu d'être bâclés et “tirés au mètre” comme les cinéromans de 1919 et 1920, ils sont maintenant composés et tournés avec beaucoup de soin. Le dernier en date L'Espionne aux yeux noirs n'obtiendra pas moins de succès que Surcouf ou quelques autres “serials” français. Le scénario est adroitement fait que M. Desfontaines a mis en scène avec goût. L'interprétation en est très intéressante.” L'Écho de Paris, 12.2.1926

  • Sortie : 08/04/1926
Date de la publication électronique :02 November 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, De Pathé frères à Pathé Cinéma (1915-1927), Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004