50 CV !!!  –  Henry MacRae  –  1926

Fiche générale

  • Titre original : Racing for Life (1924)
  • Numéro de film : 9470
  • Genre : Comédie dramatique
  • Production : Columbia Productions
  • Édition : Pathé Consortium Cinéma
  • Réalisateur : Henry MacRae
  • Interprètes : Eva Novak (Fairy Danton)
    William Fairbanks (Jack Grant)
    Lydia Knott (Mme Grant)
    Edwin Booth Tilton (David Danton)
    Philo McCullogh (Carl Grant)
    Wilfred Lucas (Hudford)
    Ralph De Palma (le champion)
    Frankie Darro (Jimmy Danton)...
  • Scénario : Wilfred Lucas
  • Directeur de la photographie : Allan Thompson

Production

  • Titre original : Racing for Life (1924)
  • Production : Columbia Productions
  • Édition : Pathé Consortium Cinéma

Fiche artistique

  • Réalisateur : Henry MacRae
  • Scénario : Wilfred Lucas
  • Interprètes : Eva Novak (Fairy Danton)
    William Fairbanks (Jack Grant)
    Lydia Knott (Mme Grant)
    Edwin Booth Tilton (David Danton)
    Philo McCullogh (Carl Grant)
    Wilfred Lucas (Hudford)
    Ralph De Palma (le champion)
    Frankie Darro (Jimmy Danton)
    Harley Moore (Murray)
    Edgar Kennedy (Thomas)

Fiche technique

  • Photographie : Allan Thompson

Résumé et notes

  • Genre : Comédie dramatique
  • Métrage : (1 485 m environ)

RÉSUMÉ

Dans la ville de Glandale, les deux fils de Mme Grant, Charles l'aîné et Jack le cadet travaillent dans deux usines automobiles de la ville. Charles est un garçon fourbe et malhonnête qui, avec la complicite de Thomas le caissier de la maison Danton, vole son patron. Jack lui, espère devenir un coureur automobile. Il en construit même une entièrement. Un jour à son garage, il voit débarquer son frère accompagné d'une jeune fille qu'il présente comme étant la fille de son patron. Il lui demande de réparer le pare-chocs de la jeune fille. Jack peu après, en essayant sa voiture a quelques ennuis. Mais à la course d'amateurs, il fait sensation. Hélas, à un tournant, pour éviter un enfant, Jack va buter contre une barrière. L'enfant est le propre fils de Danton, le patron de Charles. Durant sa convalescence, Fairy, la fille de Danton vient souvent le voir. Cependant Danton ayant sollicité un emprunt à sa banque, celle-ci, devant son découvert lui envoie un expert. Entre-temps, Charles avait circonvenu, avec l'aide d'une maison concurrente, Murray le pilote qui devait conduire l'auto de Danton qui se retrouvait donc à la veille de la Grande Course de l'année sans pilote. Fairy dit alors à son père que Jack peut conduire sa voiture. Or Jack a fait la promesse à sa mère de ne plus courir. Il refuse donc mais au même moment, les malversations de Charles se découvrent et Jack promet de conduire la voiture si Danton ne poursuit pas son frère. Mais les concurrents de Danton et Charles avec eux enlèvent Jack et le séquestrent. Il réussit à s'évader et entre dans la course avec retard mais conduisant à un train d'enfer, il réussit à gagner in extremis la course et… la main de Fairy.

En savoir plus

Sujet dans Pathé-Journal n° 66, 4.6.1926 et dans Catalogue de l’A.F.I., p. 627

Sortie : Omnia Pathé, Paris, 4 au 10.6.1926

Date de la publication électronique : 02 novembre 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, De Pathé frères à Pathé Cinéma (1915-1927), Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004