Adieu jeunesse  –  Augusto Genina  –  1927

Fiche générale

  • Titre original : Addio Giovinezza ! (1927)
  • Genre : Comédie
  • Production : Genina-film
    Roma
  • Édition : Pathé Consortium Cinéma
  • Réalisateur : Augusto Genina
  • Interprètes : Carmen Boni (Dorine)
    Walter Slezak (Mario)
    Augusto Bandini (Léon)
    Elena Sangro (Hélène)
    Gemma De’Ferrari (la mère de Mario)
    Luigi Ricci (le père de Mario)
    Piero Cocco (Carlo)
  • Scénario : Augusto Genina et Luciano Doria d’après la comédie éponyme (1911) de Sandro Camasio et Nino Oxilia
  • Directeur de la photographie : Carlo Montuori et Antonio Martini
  • Chef décorateur : Giulio Folchi

Production

  • Titre original : Addio Giovinezza ! (1927)
  • Production : Genina-film
    Roma
  • Édition : Pathé Consortium Cinéma

Fiche artistique

  • Réalisateur : Augusto Genina
  • Scénario : Augusto Genina et Luciano Doria d’après la comédie éponyme (1911) de Sandro Camasio et Nino Oxilia
  • Interprètes : Carmen Boni (Dorine)
    Walter Slezak (Mario)
    Augusto Bandini (Léon)
    Elena Sangro (Hélène)
    Gemma De’Ferrari (la mère de Mario)
    Luigi Ricci (le père de Mario)
    Piero Cocco (Carlo)

Fiche technique

  • Photographie : Carlo Montuori et Antonio Martini
  • Chef décorateur : Giulio Folchi

Résumé et notes

  • Genre : Comédie
  • Métrage : (2 352 m)

RÉSUMÉ

Mario Grimaldi, jeune étudiant, loge chez une dame dont la fille Dorine est délicieuse, si délicieuse qu’il l’adore très vite. Mais un an plus tard, Dorine ne tarde pas à souffrir. Mario est volage, il ne veut plus de petite amoureuse, mais une maîtresse. Une femme chic, désœuvrée, s’offre à lui. Dorine souffre et en arrive même à supplier la coquette de renoncer à Mario. Mario ne pardonnera pas cela à Dorine et partira loger autre part. Puis, après sa réception triomphale, ses examens passés avec succès, il part pour son pays, accompagné par la mélancolique Dorine qui est venue dire adieu à sa jeunesse.

En savoir plus

Sujet dans La Cinématographie Française n° 442, 23.4.1927 et dans Genina

Note : Adieu Jeunesse avait déjà été porté à l’écran en 1918 par le même Augusto Genina (voir De Pathé Frères à Pathé Cinéma - Catalogue 1919. 1920.1921.1922 p. 228)

Note critique : “Della fatica direttoriale di Genina non dico più a lungo, perché là ove c’é manchevolezza, freddezza, incertezza, ciò si deve al fatto che gli attori non hanno risposto all’appello. Le inquadrature, la concezione delle scene ed il taglio sono magistrali ; ma Walter Slezak ch’era Mario, é fisicamente antipatico e flaccido” Giulio Doria in Cinema-Star, Roma, n° 7, 20.2.1927 (Cité dans Genina)

Présentation corporative : 13.4.1927
Date de la publication électronique : 02 novembre 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, De Pathé frères à Pathé Cinéma (1915-1927), Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004