Belphégor (1er chapitre : Le Mystère du Louvre)  –  Henri Desfontaines  –  1927

Fiche générale

Affiche
  • Genre : Ciné-roman en 4 chapitres
  • Production :Société des Cinéromans
  • Édition : Pathé Consortium Cinéma
  • Réalisateur :Henri Desfontaines
  • Interprètes : Élmire Vautier (Simone Desroches)
    Jeanne Brindeau (Elsa Bergen)
    Alice Tissot (Baronne Papillon)
    Michelle Verly (Colette Barjac)
    Anna Lefeuvrier (Marie-Jeanne Cautrais)
    Jeanne Bérangère...
  • Scénario :Arthur Bernède d’après son ciné-roman publié dans Le Petit Parisien du 28.1 au 30.3.1927
  • Directeur de la photographie : Julien Ringel
    André Reybas...
  • Chef décorateur : Jean Périer

Production

  • Production :Société des Cinéromans
  • Édition : Pathé Consortium Cinéma

Fiche artistique

  • Réalisateur :Henri Desfontaines
  • Scénario :Arthur Bernède d’après son ciné-roman publié dans Le Petit Parisien du 28.1 au 30.3.1927
  • Interprètes :Élmire Vautier (Simone Desroches)
    Jeanne Brindeau (Elsa Bergen)
    Alice Tissot (Baronne Papillon)
    Michelle Verly (Colette Barjac)
    Anna Lefeuvrier (Marie-Jeanne Cautrais)
    Jeanne Bérangère
    Simone Montalet
    René Navarre (Chantecoq)
    Lucien Dalsace (Bellegarde)
    Gennica Missirio (Maurice de Thouars)
    Georges Paulais (Ménardier)
    César-Tullio Terrore
    Albert Mayer
    Émilien Richaud (baron Papillon)
    Nicolas Redelsperger
    André Volbert (Chef de la Sûreté)

Fiche technique

  • Photographie :Julien Ringel
    André Reybas
    Maurice Arnou et Robert Le Febvre
  • Directeur artistique :Louis Nalpas
  • Chef décorateur :Jean Périer
  • Assistant réalisateur :Georges Vinter (dit Nick Winter) et Jean-Victor Margueritte

Résumé et notes

  • Genre : Ciné-roman en 4 chapitres
  • Métrage : (6 004 mètres au taotal; 1er chapitre: 1 257 m)

RÉSUMÉ

Un des gardiens du Louvre affirme qu’il a vu un fantôme dans la salle des Dieux Barbares dans la nuit du 16 au 17 mai 1925. Le Conservateur, suivi de Gautrais le gardien et de son secrétaire se rendit donc dans la dite salle. Devant la statue de Belphégor, divinité des Ammonites, ils trouvèrent le gardien-chef Sabarat qui fit remarquer au Conservateur des éraflures toutes fraîches et assez profondes qui marquaient le socle de la statue. Sabarat se propose de monter la garde mais il est trouvé le lendemain matin agonisant devant la statue. Alors le conservateur alerte la Justice. L’inspecteur Ménardier est chargé de l’enquête mais parallèllement Jacques Bellegarde un jeune journaliste du Petit Parisien s’est mis en tête d’élucider le mystère. Il est averti par un étrange message signé Belphégor qu’il y a danger à s’occuper de cette affaire. Il n’en a cure malgré les objurgations de sa belle amie Simone Desroches qui a hérité d’une grosse fortune qui lui permet de mener grande vie en compagnie de Elsa Bergen et de Maurice de Thouars. Simone voudrait épouser Bellegarde qui s’y refuse car Simone est trop riche pour lui. De surplus, il a rencontré Colette Barjac un exquise jeune fille de 20 ans vers qui il se sent très attiré. Il se sépare de Simone. Comme la femme de Gautrais est sa femme de ménage, il demande au gardien de l’introduire de nuit au Louvre. Il a reçu un second message toujours signé de Belphégor dans lequel il est menacé de mort. Avec Gautrais, ils arrivent devant la statue de Belphégor qui gît sur les dalles. Le gardien s’éloigne pour faire sa ronde. Bellegarde se penche sur le socle. À ce moment, le fantôme enveloppé dans son linceul s’avance, la main armée d’un casse-tête. Mais soudain, un homme jaillissant de derrière une grande statue se saisit de la main du fantôme. Jacques se retourne et, à sa grande surprise, il reconnaît M. Barjac. Le fantôme échappe à Barjac et s’enfuit poursuivi par les deux hommes. Mais au moment où Bellegarde allait se saisir du fantôme celui-ci disparaît dans l’ombre du mur. Ménardier, ses policiers et Barjac surviennent. Ménardier veut arrêter Bellegarde mais Barjac enlève sa fausse barbe et sa perruque. C’est Chantecoq, le roi des détectives !

En savoir plus

Note : le métrage des chapitres provient de la copie restaurée par la Cinémathèque Française.

Sujet dans Ciné de France n° 17, 11.2.1927

Sortie : Omnia Pathé, Paris, 11 au 17.2.1927

Présentation corporative : 19.1.1927
Date de la publication électronique :03 novembre 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, De Pathé frères à Pathé Cinéma (1915-1927), Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004