Le Roman de Bouddah  –  Osten / Franz  –  1927

Fiche générale

  • Titre original : Sanyas
    Prem (The Light of Asia ou Die Leuchte Asiens) (1925)
  • Genre : Film poétique
  • Production :Great Eastern Film corporation (Delhi)
    Emelka Film Co (Munich)
  • Édition : Pathé Consortium Cinéma
  • Réalisateur :Osten
    Franz
  • Interprètes : Rai
    Himansu (Bouddah) ; Devi
    Seeta (Gopo) ; Ukil
    Sarada (Suddhodhana) ; Bala
    Rani (Maya) ; Roy
    Profulla (Devadatta)
  • Scénario :Pal
    Niranjan (d’après le poème éponyme de Edwin Arnolds)
  • Directeur de la photographie : Wirsching
    Josef ; Kiermeier...

Production

  • Titre original : Sanyas
    Prem (The Light of Asia ou Die Leuchte Asiens) (1925)
  • Production :Great Eastern Film corporation (Delhi)
    Emelka Film Co (Munich)
  • Édition : Pathé Consortium Cinéma

Fiche artistique

  • Réalisateur :Osten
    Franz
  • Scénario :Pal
    Niranjan (d’après le poème éponyme de Edwin Arnolds)
  • Interprètes :Rai
    Himansu (Bouddah) ; Devi
    Seeta (Gopo) ; Ukil
    Sarada (Suddhodhana) ; Bala
    Rani (Maya) ; Roy
    Profulla (Devadatta)

Fiche technique

  • Photographie :Wirsching
    Josef ; Kiermeier
    Willi

Résumé et notes

  • Genre : Film poétique
  • Métrage : (2 830 m env.)

RÉSUMÉ

Le film s’ouvre sur des vues de touristes étrangers à Bombay, Delhi et Bénarès. Lorsqu’ils arrivent au temple sacré Bodhi dans le complexe de Gaya, un saint homme leur conte l’histoire du Prince Gautama qui renonça aux biens de ce monde pour devenir Bouddha. Les miracles et prophéties qui accompagnèrent sa naissance incitèrent ses parents le roi Suddhodhana et la reine Maya de tenter d’éliminer les tentations mystiques de Gautama en bannissant des rues de son royaume tous les signes de maladie et de mort. Le jeune prince épouse même la princesse Gopa mais il découvre le monde, un monde de souffrances. Il renonce alors à ses biens terrestres et s’engage dans une voie mystique sous l’arbre de Bodhi. La princesse Gopa est sa première disciple. Et ainsi Gautama devint Bouddha.

En savoir plus

Sujet dans Light of Asia (Indian silent cinema 1912-1934)

Note : Suresh Chabria écrit que malgré les déclarations de son metteur en scène l’allemand Franz Osten déclarant qu’il avait réalisé là un film indien, l’œuvre fut accueillie froidement en Inde mais très favorablement en Europe (in Light of Asia). Ce que semble confirmer la critique Lucie Derain dans le n° 452 du 2.7.1927 de La Cinématographie Française : “Nous avons vu avec curiosité et plaisir ce film représentant la légende de la naissance et de la vie de Bouddah tourné dans les Indes et joué entièrement par des Hindous. Les fastes hindous, les promenades solennelles avec les éléphants richement couverts de soie aux mille couleurs, les cortèges imposants, les jardins féeriques, le mariage du Rajah, tout charme et caresse l’œil. !”

Note critique : “Il film é eminamente statico : e di ciò non si può fare rimprovero al realizzatore, il quale non ha potuto fare altro che eternare il peccato d’origine del lavoro. Le ricostruzioni sono d’una ricchezza veramente orientale e la messininscenna, ispirata all’osservazione dell’ambiente, è, quant’altro mai appropriata.” (La Rivista Cinematografica n° 2/1927) (Cité par V. Martinelli)

Présentation corporative : 15/06/1927
Date de la publication électronique :04 November 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, De Pathé frères à Pathé Cinéma (1915-1927), Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004