La Famille Boléro  –  Prince  –  1914

Fiche générale

  • Numéro de film : 6498
  • Genre : Scène comique
  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères
  • Réalisateur :Prince
  • Interprètes : Prince (Petit-Pré) ; Simon
    André (Boléro) ; Lorrain
    Charles (Octave Pivert) ; Surville (Kerbolbec) ; le petit Carlito (le petit Boléro) ; Renot
    Delphine (Mme Boléro) ; Bonafé
    Pepa (Consuelo) ; Fonteney
    Catherine (Léocadie) ; Maroil (Mme Petit-Pré) ; Noris
    Eugénie (la belle-mère)
  • Scénario :d’après le vaudeville de Maurice Hennequin et Paul Bilhaud (1903)

Production

  • Production : Pathé frères
  • Édition : Pathé frères

Fiche artistique

  • Réalisateur :Prince
  • Scénario :d’après le vaudeville de Maurice Hennequin et Paul Bilhaud (1903)
  • Interprètes :Prince (Petit-Pré) ; Simon
    André (Boléro) ; Lorrain
    Charles (Octave Pivert) ; Surville (Kerbolbec) ; le petit Carlito (le petit Boléro) ; Renot
    Delphine (Mme Boléro) ; Bonafé
    Pepa (Consuelo) ; Fonteney
    Catherine (Léocadie) ; Maroil (Mme Petit-Pré) ; Noris
    Eugénie (la belle-mère)

Fiche technique

Résumé et notes

  • Genre : Scène comique
  • Métrage : (700 m)
  • Code télégraphique : Strapontin

RÉSUMÉ

Parti à Bornéo pour y faire fortune, Kerbolec a disparu depuis un an. On le tient pour mort, aussi sa femme, la danseuse Consuelo, croit-elle pouvoir se consoler avec l’amoureux Petit-Pré. Ce Petit-Pré a une femme adorable et, chose rare, une belle-mère exquise. Pourquoi préfère-t-il le milieu hétéroclite des Boléro, famille de la belle Consuelo? Ce n’est sans doute pas par goût des études de moeurs, mais les beaux yeux de l’Espagnole lui ont tourné la tête. Pendant ce temps, le meilleur ami de Petit Pré, Octave Pivert, voudrait bien flirter avec sa femme. Aussi, n’est-il pas fâché de surprendre l’intrigue dumari volage, et cherche-t-il à se procurer une preuve de son infidélité. Il se fait donc présenter à la belle Consuelo. Mais point n’est besoin de son entremise pour compromettre Petit-Pré, car le père Boléro, s’étant fait surprendre en flagrant délit avec sa bonne Léocadie, dans les bois, et s’étant vu dresser procès-verbal, ne trouve rien demieux que de décliner les nomet adresse de l’ami de sa fille. La lettre anonyme de Pivert et le procès-verbal de Boléro tombent donc à la fois pour accabler le malheureux Petit-Pré.Mais, sur ces entrefaites, revient à l’improviste Kerbolec, le mari égaré à Bornéo, et qui surprend Consuelo, sa femme, dans les bras de qui? Non pas de Petit-Pré, comme le faisait prévoir la lettre anonyme, mais dans ceux de Pivert lui-même! Petit-Pré triomphe donc sur toute la ligne, car le jour du procès Boléro, il l’a passé avec sa femme. Il passe donc pour un mari calomnié et modèle, que désormais les soupçons des autres peuvent bien accabler, Mme Petit-Pré est sûre de la vertu de son heureux époux.

En savoir plus

Annoncé dans Ciné-Journal n°293, 4.4.1914 Sujet dans le Bulletin Pathé n°10 Sortie : Omnia Pathé, Paris, 17 au 23.4.1914

  • Sortie : 17-23/04/1914
Date de la publication électronique :09 November 2009
Sources :
  • Henri Bousquet, Catalogue Pathé des années 1896 à 1914, Bures-sur-Yvette, Editions Henri Bousquet, 1994-2004