Le Passager  –  Jacques de Baroncelli  –  1928

Fiche générale

  • Pays de production : France
  • Production : Cinéromans - Films de France
  • Distribution : Pathé Consortium Cinéma
  • Réalisateur : Jacques de Baroncelli
  • Interprètes : Charles Vanel
    Michèle Verly
    Nicolas Redelsperger
    Jean Mercantan
    Camille Bert
    Abel Sovet
  • Scénario : d'après la nouvelle de Frédéric Boutet
  • Adaptation : Jacques de Baroncelli
  • Directeur de la photographie : Louis Chaix
  • Chef décorateur : Robert Gys

Production

  • Pays de production : France
  • Production : Cinéromans - Films de France
  • Distribution : Pathé Consortium Cinéma

Fiche artistique

  • Réalisateur : Jacques de Baroncelli
  • Scénario : d'après la nouvelle de Frédéric Boutet
  • Adaptation : Jacques de Baroncelli
  • Interprètes : Charles Vanel
    Michèle Verly
    Nicolas Redelsperger
    Jean Mercantan
    Camille Bert
    Abel Sovet

Fiche technique

  • Directeur de la photo : Louis Chaix
  • Chef décorateur : Robert Gys
  • Son : muet
  • Assistant réalisateur : René Moreau

Résumé et notes

RÉSUMÉ

Au moment où un cargo lève l'ancre, un homme court sur la jetée: "Capitaine, arrêtez, voulez-vous me prendre à bord?".L'homme monte sur le pont; ses papiers sont en règle, il paie son passage. Quelques jours plus tard , le capitaine reçoit un message de T.S.F. l'avisant que le docteur Lechanchy, assassin du banquier Delorme, a réussi à s'embarquer à Marseille. Immédiatement, il pense à son passager, dont l'allure est, d'ailleurs, étrange, et projette de le faire arrêter à la première escale.Une nuit, le fils de la nièce du capitaine se plaint d'un mal de gorge qui empire. C'est le croup et la mort inévitable si on ne l'opère pas immédiatement. La jeune femme supplie le passager de sauver son enfant. "Je ne suis pas docteur", répond-il. Mais une lutte terrible se livre en lui. Intervenir c'est se dénoncer. Se taire c'est condamner à mort un enfant. Sa résolution est prise. Il opère et sauve le bambin. Qu'adviendra-t-il du passager? Je vous en laisse la surprise... (Sujet dans Cinémagazine N° 14, 6 avril 1928).

En savoir plus

Note 1: D'une courte nouvelle de Frédéric Boutes, dont l'action se prêtait à une excellente adaptation cinématographique, J. de Baroncelli a tiré un film qui aurait gagné à être traité dans un métrage réduit., ce qui fut d'ailleurs l'idée première du réalisateur. Des considération diverses l'ont amené à allonger son film. C'est dommage. ...Charles Vanel a connu des meilleurs rôles que celui-ci, où il est cependant fort bien. Michèle Verly, Redelsperger, le petit Jean Mercanton l'entourent adroitement.La photographie des extérieurs est magnifique. A signaler spécialement la nuit de Noël à bord.: couchés sur le pont les matelots évoquent leurs villages., leurs clochers, tandis que la plainte d'un accordéon monte dans le silence. (Dans Cinémagazine N° 14, 6 avril 1928).

Note 2: Il est dommage que Le Passager, inspiré d'une nouvelle de Frédéric Boutet, n'ait pas été traité en un très court métrage. Son réalisateur, Jacques de Baroncelli, a été entraîné à développer certaines scènes. Nous aurions pu avoir une production ramassée, serrée, dramatique, tragédie rapide. Tout comme il est cependant, Le Passager est un bon film. (Dans Cinémagazine N° 45, 9 novembre 1928).

  • Sortie : 9/11/1928
Date de la publication électronique : 11 mars 2010
Sources :
  • Cinéa-Ciné, Revue de l'Art Cinématographique, Année 1928.
  • Cinémagazine N° 14, 6 avril 1928.
  • Cinémagazine N° 45, 9 novembre 1928.