Les Charlots en folie : À nous quatre Cardinal  –  André Hunebelle  –  1974

Fiche générale

  • Pays de production :France
  • Genre : Comédie
  • Durée : 1h33
  • Production :Renn Productions
    Films Christian Fechner
  • Numéro de visa : 41626
  • Distribution : A.M.L.F
  • Réalisateur :André Hunebelle
  • Interprètes : Gérard Rinaldi (Planchet)
    Gérard Filipelli (Mousqueton)
    Jean Sarrus (Bazin)
    Jean-Guy Fechner (Grimaud)
    Jean Valmont (D'Artagnan)
    Yvan Tanguy (Athos)
    Gib Grossac (Porthos)
    Georges Mansart (Aramis)...
  • Scénario :Jean Halain
  • Adaptation :Jean Halain
  • Dialogues :Jean Halain
  • Directeur de production :Henri Brichetti
  • Directeur de la photographie : Vladimir Ivanov
    Claude Robin
  • Compositeur de la musique : Les Charlots
    Paul Piot (directeur d'orchestre)
  • Monteur : Christian Gaudin
  • Chef décorateur : Max Douy
  • Costumier : Sylvie Poulet

Production

  • Pays de production :France
  • Production :Renn Productions
    Films Christian Fechner
  • Distribution : A.M.L.F
  • Directeur de production :Henri Brichetti

Fiche artistique

  • Réalisateur :André Hunebelle
  • Scénario :Jean Halain
  • Adaptation :Jean Halain
  • Dialogues :Jean Halain
  • Scripte :Lucile Costa
  • Interprètes :Gérard Rinaldi (Planchet)
    Gérard Filipelli (Mousqueton)
    Jean Sarrus (Bazin)
    Jean-Guy Fechner (Grimaud)
    Jean Valmont (D'Artagnan)
    Yvan Tanguy (Athos)
    Gib Grossac (Porthos)
    Georges Mansart (Aramis)
    Bernard Haller (Richelieu / Buckingham)
    Daniel Ceccaldi (Louis XIII)
    Daniel Ceccaldi (Louis XIII)
    Karin Petersen (Milady)
    Joséphine Chaplin (Constance)
    Jacques Seiler (Rochefort)
    Robert Favart (Tréville)
    Jacques Legras (Alexandre Dumas)
    Jacques Dynam (l'aubergiste)
    François Xavier Carrot (Cocher de Constance)
    André Dumas (Laquais Constance)
    Dominique Zardi (Bourreau)
    Paul Mercey (paysan rubicond)
    Yvan Chiffre (garde)
    Igor de Savitch (Capitaine des gardes)
    Igor de Savitch (Capitaine des gardes)
    André Badin (2e garde gros)
    Max Montavon (officier barbu)
    Bernard Menez (Gouverneur Bastille)
    Bernard La Jarrige (un aubergiste de Bauvais)
    Serge Berry (Gouverneur de Londres)
    Jean-Marie Proslier (l'aubergiste à Calais)
    Paul Préboist (le père Joseph)
    Philippe Castelli
    Bernard Musson

Fiche technique

  • Photographie :Vladimir Ivanov
    Claude Robin
  • Compositeur de la musique :Les Charlots
    Paul Piot (directeur d'orchestre)
  • Ingénieur du son :Alain Lachassagne
  • Effets spéciaux :Christian Bourqui
  • Monteur :Christian Gaudin
  • Chef décorateur :Max Douy
  • Costumier :Sylvie Poulet
  • Maquilleur :Nadine Fraigneau
  • Photographe de plateau :Alain Loison
  • Régisseur :Jean-Marie Durand
  • Assistant réalisateur :Lionel Bernier
    Jean-Claude Sussfeld
  • Laboratoire :GTC

Résumé et notes

  • Genre : Comédie
  • Métrage : 2802 mètres
  • Durée : 1h33

RÉSUMÉ

Le Duc de Buckingham, Premier Ministre d'Angleterre, est amoureux fou de la Reine de France ... Celle-ci lui remet un coffret contenant son collier de ferrets qu'il emporte aussitôt en Angleterre en souvenir de la Dame de ses pensées ! Richelieu l'apprend et jure de se venger car il est, lui aussi, amoureux da la Reine !... Il suggère au Roi d'exiger que la Souveraine porte cette magnifique parure au Bal des Echevins qui aura lieu dans quelques jours. Anne d'Autriche se sent perdue !... Mais sa confidente, Constance, a pour amis les célèbres Mousquetaires et leurs valets (les 4 Charlots) qui sont tout dévoués à la Reine. Gentilshommes et valets partent aussitôt pour Londres, porteurs d'une lettre de la Souveraine et d'une splendide bague d'émeraude que le Duc lui avait offerte. En reconnaissant ce bijou, le Duc aura la certitude que ceux à qui il va remettre le précieux coffret sont bien les authentiques messagers de la Reine. Tout irait bien... mais, à Calais, d'Artagnan, Athos, Porthos et Aramis, sous l'effet d'un puissant narcotique (versé dans leurs breuvages par Milady, « espionne de charme » de Richelieu) sont hors d'état de s'embarquer. Vu l'urgence, pour sauver la situation, les valets s'embarqueront à leur place et se feront passer pour leurs Maîtres ! Ils ont la lettre de la Reine. Ils ont la bague. Ils devraient réussir ! Mais Milady les a devancés chez Buckingham avec une lettre d'Anne d'Autriche le suppliant de lui restituer le collier. Cette lettre est naturellement un « faux » ... Mais comment pourrait-il imaginer cela? Heureusement le Duc est sujet à des crises d'amnésie. Il ne retrouve plus le coffret. On lui annonce alors la visite de 4 gentilshommes français : ce sont nos 4 Charlots en mousquetaires plus ou moins convaincants ! Ils présentent au Duc la vraie lettre de la Reine ... mais celle-ci étant postérieure à la fausse que Milady vient de lui faire lire, il prend la vraie pour la fausse et vice-versa. Pour comble de malheur, quand nos amis, pour le convaincre, lui montrent la bague d'émeraude, Buckingham ne se souvient plus l'avoir donne à la Reine. Il prend nos malheureux amis pour des imposteurs et ordonne qu'on les pende sur l'heure. Heureusement les bourreaux sont en « week-end » !... et, la mémoire revenant au Duc au cours d'une mémorable beuverie, il arrivera juste à temps pour éviter qu'on ne les pende. Il leur remet donc le coffret contenant le collier... mais ils ne seront pas encore au bout de leurs peines ! Au cours d'une traversée homérique par une tempête déchainée Milady, travestie en gentilhomme, leur dérobe le joyau… et un carrosse de 20 gardes l'emporte au triple galop vers Paris. Nos valets et leurs Maîtres se lancent à sa poursuite dans une véritable, chevauchée fantastique » démentiel, « western » Louis XIII émaillé d'acrobaties héroï-comiques et de cascades diaboliques. Après mille péripéties, dans un feu d'artifice de « gags » et de « coups de théâtre » explosifs, nos amis récupèrent le joyau. Dans le faste du Bal des Echevins, valets et mousquetaires, pour franchir l'impressionnante bagarre des gardes, déclenchent, avec le coffret, une vertigineuse attaque de rugby... passes, feintes et mêles se succèdent à un rythme olympique ! Enfin, la Reine désespérée récupère soudain son collier grâce à un ultime et stupéfiant exploit de équipe, « Charlots » Richelieu et le Père Joseph s'effondrent, foudroyés par deux crises cardiaques rigoureusement synchrones. Et rien ne s'opposera plus à ce que d'Artagnan et Constance échangent, dans l'allégresse générale, le baiser de la fin.

En savoir plus

  • La première époque : "Les Quatre Charlots mousquetaires".
  • Lieux de tournage: Troyes, Sarlat, Argentat, divers châteaux de la Dordogne, Corrèze, Périgord, Culan, Meillant, Châteaudun, Fontainebleau.

  • Sortie : 13/03/1974
Date de la publication électronique :11 March 2010
Sources :
  • Catalogue de la Production Cinématographique, Française, 1974, Tome I, publications du Service des Archives du Film et du Centre National de la Cinématographique, Sous la direction de Nicole Schmitt, Thien-Huong Huynh-Dinh, Marie-Ange L'Herbier, Daniel Fromont, Alain Lameyre ; Matériel publicitaire du film, collection de la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé