L'Auberge du pêché   –  Jean De Marguenat  –  1949

Fiche générale

Affiche
  • Pays de production : France
  • Genre : Drame policier
  • Durée : 108 mn
  • Production : Simoun Films
    Société Nouvelle Pathé Cinéma (SNPC)
  • Distribution : Pathé Consortium Cinéma
  • Réalisateur : Jean De Marguenat
  • Interprètes : Ginette Leclerc
    Jean-Pierre Kerien
    Delmont
    Jean Parédès
    Michel Ardan
    Christiane Barry ...
  • Scénario : d'après le roman Café noir de Georges André-Cuel
  • Adaptation : Charles de Grenier
  • Dialogues : Georges André Cuel
    Georges Reville
  • Directeur de production : Charles de. Becker Grenier (secrétaire de production)
  • Directeur de la photographie : Charlie Bauer
    Paul Soulignac (opérateur)...
  • Compositeur de la musique : Henri Verdun
  • Monteur : mr. Bobin
    Madeleine Bonin (assistante)
  • Chef décorateur : Robert Dumesnil
    Georges Richard (assistant décorateur)
  • Costumier : Irène Brengard

Production

  • Pays de production : France
  • Production : Simoun Films
    Société Nouvelle Pathé Cinéma (SNPC)
  • Distribution : Pathé Consortium Cinéma
  • Directeur de production : Charles de. Becker Grenier (secrétaire de production)

Fiche artistique

  • Réalisateur : Jean De Marguenat
  • Scénario : d'après le roman Café noir de Georges André-Cuel
  • Adaptation : Charles de Grenier
  • Dialogues : Georges André Cuel
    Georges Reville
  • Scripte : Charlotte de Lassalle
    Louise Leclerc
  • Interprètes : Ginette Leclerc Jean-Pierre Kerien
    Delmont Jean Parédès
    Michel Ardan Christiane Barry
    Colette Georges Claires Gérard
    Germaine Grainval Marc Lussac
    Raphaël Patorni Georges Paulais
    Marcel Rouzé Madeleine Stuffel
    Alice Tissot André Valmy
    Howard Vernon

Fiche technique

  • Photographie : Charlie Bauer
    Paul Soulignac (opérateur)
    Gricha Willy (opérateur)
  • Compositeur de la musique : Henri Verdun
  • Ingénieur du son : Putel
    Boucher (assistant)
    Gabriel (assistant)
  • Monteur : mr. Bobin
    Madeleine Bonin (assistante)
  • Chef décorateur : Robert Dumesnil
    Georges Richard (assistant décorateur)
  • Costumier : Irène Brengard
  • Son : procédé Western Electric
  • Décors : Saumur-en-Auxois
  • Maquilleur : Ralph
  • Photographe de plateau : Pierre Le Fauconnier
  • Régisseur : Georges Mahaut (régie générale)
    Roger Bar (régie extérieurs)
  • Assistant réalisateur : Roger Maxime

Résumé et notes

  • Genre : Drame policier
  • Durée : 108 mn

RÉSUMÉ

L'action se pesse de 'nos jours dans un petit village du Centre. Après une nuit d'orage, un inconnu est trouve mort sur la route, devant le Café de « L'Isolé ». La police ne recueille que de vagues renseignements, personne n'a rien vu. Briquet, jeune Inspecteur delà P.J. en vacances dans le pays, informe le Juge Goblin qu'une traction-avant abandonnée près d'un bois, a un rapport avec la mort de 1'inconnu. Le Commissaire Jeantet envoie promener Briquet. Le café' de « l’Isolé » est tenu par les époux Rallier, dont la servante Gilberte est courtisée par tous les gars des environs. Elle est fiancée à un ouvrier : Pierre Goulet. Jaloux, celui-cl fait 'une scène à Gilberte afin de savoir si elle n'a vraiment rien entendu. Elle nie. La nuit suivante, elle est assassinée à son tour dans la salle du café. La police soupçonne les Rallier ou Chaurand, admirateur de Gilberte évincé par elle. Briquet, flanqué de Jacques Renault, secrétaire de mairie hurluberlu, entreprend une enquête officieuse. Plus sympathique que Jeantet, plus adroit aussi, il dissipera ce mystère . Une fille inconséquente et bavarde, que tout le village appelle la Follette, permettra au jeune Inspecteur de voir clair dans cette affaire où Jeantet se perd. La sœur de Gilberte, Laura, arrive au village. Vivant portrait de la morte, Briquet s'en servira pour foire perler ceux qui connaissent bien la servante, surtout le fiancé, enfermé dans un mutisme obstiné. Une idylle s'ébauche entre le policier et la jeune fille. Après une rapide visite à la P.J., Briquet revient au village. Ses présomptions ont pris corps; il tient la clé de l’énigme.Il décide Jeantet à installer, une nuit, une souricière à "L'Isolé". Jeantet faisant contre fortune bon cœur, accepte. Les Rallier sont mis en lieu sur; on répand le bruit qu'ils se sont enfuis, que la maison est vide ... et le piège est tendu... Trois hommes s'y font prendre. Doris la bagarre l'un d'eux est tué, les deux autres arrêtés. Briquet évoque alors devant les Juges le drame dont ils viennent de vivre l'épilogue. Le cambriolage d'une Banque Parisienne a rapporté 20 millions à quatre gangsters. Après une poursuite mouvementée ils ont échappé à la police. L'un des quatre a faussé compagnie aux trois autres. Il est venu se terrer au village, volent aussi ses complices. Retrouvé, le trésor lui est repris, après une lutte où il blesse grièvement son adversaire. Celui-ci avant de mourir aura le temps de Confier le sac contenant les millions à Gilberte. La servante, séduite par cette fortune soudaine, prétend n'avoir rien entendu. Pourtant elle a caché le sac dans la cave et en a avisé sa sœur, détail que Briquet ne confie pers à Jeantet. Elle est la deuxième victime du voleur. De ce voleur qui vient d'être tué sous les yeux de Briquet et de Jecntet. Croyant l'auberge déserte, il s'y était introduit pour essayer de retrouver le butin, mais ses anciens complices s'y trouvaient déjà. Le voleur, c'est Pierre Goulet, fiancé de Gilberte et son assassin. Grâce à Briquet, Jeantet rendra les millions à la Banque. Laura, qui devant cette fortune a subi le même vertige que Gilberte, quittera Ie pays sons revolr Briquet. Et dans le village, la vie reprendra son cours.

En savoir plus

  • Le film est tourné du 17 août au 3 octobre 1949 aux Studios des Buttes-Chaumont ; les extérieurs sont tournés à Saumur-en-Auxois.
  • La présentation corporative est donnée le 15 décembre 1949 au Marignan.

  • Sortie : 15/12/1949
Date de la publication électronique : 23 juin 2010
Sources :

Index de la Cinématographie française 1951

Synopsis publicitaire du film